Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Dix questions à… Brigitte Coutu | « Le meilleur nous va très bien »

[ad_1]

Chaque vendredi, une personne issue du monde de l’entreprise se dévoile dans notre rubrique. Cette semaine, la présidente-directrice générale de Ricardo Média, Brigitte Coutu, répond à nos questions.




Qui admirez-vous dans le monde des affaires ?

Christiane Germain, France Beaudoin et Martha Stewart. Christiane, dans le monde des affaires, est une femme courageuse, audacieuse, qui va de l’avant, qui influence positivement un monde qui était assez masculin, celui de l’hôtellerie. Elle est une source d’inspiration pour moi et pour ma fille car elle dirige une entreprise familiale. France Beaudoin, pour sa détermination, mais aussi son côté bienveillant que j’adore. Je pense que je suis comme ça dans mon entreprise aussi. Il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire avec gentillesse. Martha Stewart a débuté sa carrière à 40 ans. Pour moi, elle a été la première à faire ce que nous faisons et nous nous sommes beaucoup inspirés d’elle pour le monde des médias culinaires.

Que faites-vous lorsque vous avez besoin d’avoir une idée ?

Cela dépend du type d’idées. Pour une idée commerciale, opérationnelle, s’il s’agit d’une résolution de problème, je rassemble mon équipe, je les consulte et nous réfléchissons ensemble. Il faut reconnaître que nous n’avons pas toutes les réponses dans une entreprise. Si c’est une idée que je dois trouver par moi-même, je vais jardiner, cuisiner, marcher. J’ai besoin d’être seul dans ma tête.

Avez-vous un mantra ?

Oui. Tout est parti de notre relation et nous avons intégré cela dans notre métier : le meilleur nous convient très bien. Il faut le voir sans prétention. Cela signifie que nous méritons de bonnes choses dans la vie, que nous méritons le meilleur. C’est une approche vraiment positive. Et on s’est approprié les mots « les meilleurs » partout par la suite, sans même s’en rendre compte. Nous avons « la meilleure sauce à spaghetti », « le meilleur gâteau au chocolat ». Nous avons même lancé des pulls qui disent le meilleur !

Quel mot ne supportez-vous plus ?

Se réinventer, transformation d’entreprise. Il y a beaucoup de lectures à ce sujet et de formation continue. De toute façon, une entreprise doit toujours évoluer. Si vous n’évoluez pas, vous reculez. Ce n’est pas un choix.

Comment débrancher ?

J’ai de la chance, je me déconnecte assez facilement. Si je suis contacté pendant mes vacances, après l’appel, je retourne en vacances – sauf problème majeur. Dans notre entreprise, nous avons mis en place depuis la pandémie de bonnes pratiques, les pratiques de déconnexion. Pas de communication après 18h ni le week-end, sauf pour certains secteurs – nous sommes dans la restauration et le commerce de détail. Nous pouvons nous envoyer de l’inspiration et des idées, mais pas des e-mails professionnels.

Quel conseil êtes-vous heureux d’avoir ignoré ?

Si vous n’avez pas d’expérience dans ce domaine, cela ne fonctionnera pas. On m’a dit ça : c’était un moteur. Quand tu veux y arriver, tu vas chercher des compétences, tu vas bien t’entourer et forcément tu vas apprendre sur le tas.

Quels conseils donneriez-vous à votre version plus jeune ?

J’ai souvent eu cette discussion avec ma fille qui est dans l’entreprise. Les soft skills sont aussi importantes que le savoir-faire. Et aussi : ne comptez pas le temps que vous allez consacrer au travail, si vous voulez vous dépasser.

Y a-t-il eu un moment où votre carrière a changé ?

Oui. Nous étions partenaires de La presse, dans les années 2000, pour les émissions télé, le magazine, le site internet. C’est avec eux que nous avons commencé cela et nous avons racheté la marque Ricardo pour devenir indépendant. En 24 heures, je suis devenu rédacteur en chef d’un magazine, d’un site Internet, producteur d’une émission de télévision et président de Ricardo Media. Cela a changé ma carrière et l’entreprise.

Quelle est votre plus grosse erreur ?

J’ai licencié un employé talentueux, selon le protocole établi. J’ai toujours regretté la façon dont je l’ai fait. J’aurais dû faire confiance à mon instinct et prendre plus de temps avec cette personne pour lui expliquer différentes choses. C’était une erreur – et ce n’était pas une belle erreur pour cette personne, mais pour moi, cela m’a confirmé que je voulais faire les choses à ma manière, rendre grâce à ma manière.

Un bon patron est quelqu’un qui…

Écoutez, posez des questions, entourez-vous de personnes meilleures qu’elle et qui savent les mettre en valeur. C’est quelqu’un qui a aussi le courage de prendre des décisions difficiles.

Qui est Brigitte Coutu?

Diplômée en nutrition de l’Université de Montréal en 1991, Brigitte Coutu a fondé Ricardo Média avec Ricardo Larrivée en 2002, dont elle est aujourd’hui présidente et directrice générale.

L’entreprise emploie plus de 160 personnes dans différents secteurs : magazines, livres, site Internet, accessoires de cuisine, boutiques, restaurants, production télé et produits alimentaires.

Elle a obtenu un diplôme en 2018 honoris causa en nutrition de l’Université Laval qui a reconnu « son leadership, sa vision, sa rigueur scientifique et son sens des affaires » ainsi que sa réussite entrepreneuriale et sociale dans la promotion de saines habitudes alimentaires.



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button