Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Disparition des terres agricoles : une majorité de Québécois veut freiner l’étalement urbain

[ad_1]

Une grande partie des Québécois (69 %) pensent qu’il est temps de ralentir l’étalement urbain qui réduit les terres agricoles et d’encourager plutôt la construction dans les zones déjà habitées.

C’est ce que révèle un sondage Léger publié lundi par Équiterre, la Fédération de la succession agricole du Québec (FRAQ), la Coopérative pour l’Agriculture de proximité écologique (CAPÉ), Protec-Terre et Vivre en Ville.

« Nos terres arables disparaissent sous le béton au nom du développement industriel ou de l’étalement urbain. Résultat? Nous perdons une ressource stratégique rare et non renouvelable dont la fonction essentielle est de nous nourrir», ont déclaré les membres de l’Alliance dans un communiqué.

Depuis 1998, 57 000 hectares ont été retirés de la zone agricole du Québec, ce qui représenterait 40 patinoires de hockey par jour, selon les organismes.

Ainsi, 74 % des Québécois sondés pensent qu’il est urgent d’intervenir pour assurer la protection des terres agricoles convoitées pour l’habitation ou le développement industriel.

« Au Québec, nous comprenons que la fonction fondamentale des terres agricoles est de nous nourrir. Tant que des actions politiques cohérentes ne seront pas entreprises dans ce sens, la destruction de notre grand jardin collectif continuera », expliquent les organisations.

Près de 87 % des personnes interrogées soutiennent également l’idée de proposer des mesures de soutien financier pour garantir l’accès à la terre à la prochaine génération d’agriculteurs.

« La nouvelle génération d’agriculteurs n’a plus les moyens d’accéder à la terre, dont les prix, 10 fois plus élevés qu’il y a 25 ans, ne cessent d’augmenter sous le poids de la spéculation, de la thésaurisation et de l’étalement urbain. urbain », a-t-on souligné.

Le sondage a été réalisé auprès de 1 006 Québécois du 28 septembre au 2 octobre 2023.

Voir également:

[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button