Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Diplomatie. Après neuf mois sans ambassadeur en France, le Maroc nomme Samira Sitaïl

[ad_1]

Est-ce le signe d’un réchauffement des relations entre Paris et Rabat ? Le roi de Maroc, Mohammed VI, a nommé jeudi Samira Sitaïl nouvelle ambassadrice du royaume en France. Cette nomination était attendue depuis janvier, le poste étant resté vacant pendant de nombreux mois.

Ancienne journaliste, Samira Sitaïl a occupé pendant plusieurs années le poste de directrice de l’information sur la deuxième chaîne de télévision publique 2M. C’est la première fois qu’elle assume un rôle diplomatique. A Agée de 59 ans, la Franco-Marocaine est la première femme nommée à ce poste.

La mission de son prédécesseur, Mohamed Benchaâboun, s’est terminée le 19 janvier sans qu’un successeur n’ait été désigné. Son départ a coïncidé avec l’adoption, le même jour, par le Parlement européen, d’une résolution ordonnant aux autorités marocaines de « respecter la liberté d’expression ».

Des relations jusqu’ici glaciales

La classe politique marocaine et certains médias avaient accusé la France, et notamment l’entourage du président français Emmanuel Macron, d’être à l’origine de cette initiative à Bruxelles.

Les relations entre les deux pays, bien que traditionnellement très étroites, sont tendues depuis qu’Emmanuel Macron a tenté de se rapprocher de l’Algérie, qui a rompu les relations diplomatiques avec Rabat en 2021, l’accusant d’« actes hostiles ».

LE Maroc reproche également à la France de ne pas s’aligner sur les Etats-Unis et Israël qui ont reconnu sa souveraineté sur le Sahara occidental, contrôlé à près de 80% par le royaume, mais revendiqué par les séparatistes du Polisario, soutenus par l’Algérie.

Les tensions se sont ravivées après le séisme qui a frappé la région de Marrakech, au centre du royaume, le 8 septembre, faisant près de 3 000 morts. Rabat n’avait pas accepté l’aide proposée par Paris, entraînant « des polémiques en France qui n’ont aucune raison d’exister », a déclaré Emmanuel Macron.

[ad_2]
Fr1

Back to top button