Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Des résidents dormaient dans une école juive ciblée par des fusillades à Montréal

[ad_1]

De jeunes adultes passaient la nuit à l’école juive Azrieli Talmud Torah à Montréal lorsque des coups de feu ont été tirés sur l’établissement cette semaine, a appris Radio-Canada.

Ces habitants dormaient profondément dans une partie du bâtiment située à l’arrière lorsque les coups de feu ont retenti. Aucun d’entre eux n’était au courant du crime. Personne n’a donc été blessé ni soigné pour choc nerveux.

La nouvelle, qui a été confirmée par le Service de police de Montréal (SPVM), a soulevé son lot d’inquiétudes au sein du gouvernement ainsi qu’au sein des forces policières, selon nos informations.

Située sur l’avenue Saint-Kevin, l’école Azrieli Talmud Torah de Montréal est l’un des deux établissements juifs de l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce à avoir été visés par des projectiles dans la nuit de mercredi à jeudi. L’autre, Yeshiva Gedola, est située sur le chemin Diacreprès d’Outremont.

L’accueil de pensionnaires est une pratique répandue dans les écoles juives de Montréal, qui accueillent souvent des élèves de l’extérieur du Canada.

L’école Azrieli Talmud Torah de Montréal est située sur l’avenue Saint-Kevin, dans l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. (Photo d’archives)

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Le conseil d’administration de la Yeshiva Gedola a, pour sa part, adressé vendredi une déclaration aux médias pour réagir aux coups de feu qui auraient été tirés. vers 4h30 jeudi par un attaquant inconnu.

Heureusement, aucun étudiant, personnel ou passant ne se trouvait à proximité à ce moment-là et les dégâts se sont limités à la structure du bâtiment.il a dit.

Inquiet, Bonnardel convoque le SQ et le SPVM

Les événements des derniers jours ont été rapidement dénoncés par la classe politique montréalaise, québécoise et canadienne. Les premiers ministres Justin Trudeau et François Legault, ainsi que la mairesse Valérie Plante, ont tous qualifié ces actes deinacceptableJEUDI.

Pour faire le point sur les tensions découlant de la reprise des violences au Moyen-Orient, le ministre de la Sécurité publique, François Bonnardel, a rencontré par vidéoconférence les dirigeants de la Sûreté du Québec (SQ) et de la SPVM Vendredi matin.

La rencontre d’environ une heure a eu lieu avec le directeur général adjoint à SQRonald Boudreault et le directeur adjoint de SPVMVincent Richer.

Aucune directive n’a été donnée par le ministre aux forces policières de la province, a indiqué le cabinet. La réunion a plutôt servi à en apprendre davantage sur l’approche et la stratégie du SQ et SPVM afin de prévenir une escalade des crimes et incidents haineux.

François Bonnardel sortant du Salon rouge.

François Bonnardel s’inquiète de la montée des tensions à Montréal liées à la guerre Hamas-Israël. (Photo d’archives)

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

M. Bonnardel aurait également obtenu la garantie que les services de police resteraient en contact avec les communautés arabo-musulmane et juive pour les rassurer.

Il n’y a pas de menace en tant que telle à Montréala-t-il assuré en fin de journée dans l’émission 15-18sur ICI Première. Montréal est sécuritaire. Les gens peuvent sortir, (…) il n’y a pas de danger.

Les Montréalais invités à dénoncer les crimes et incidents haineux

La guerre entre le Hamas et Israël génère des tensions partout dans le monde, et Montréal n’échappe pas au phénomène. Des heurts entre étudiants ont éclaté cette semaine à l’Université Concordia.

En interview vendredi à Tout un matinVincent Richer a indiqué que le SPVM avait constaté une augmentation des crimes et incidents haineux dans la métropole ces dernières semaines.

Il a invité les Montréalais à les signaler au 911 ou à leur poste local pour permettre à la police deintervenirmais aussi d’avoir un portrait juste de la situation.

Le nombre de crimes et d'incidents visant les communautés arabo-musulmanes de Montréal est passé de 17, en 2022, à 25 depuis le 7 octobre 2023, tandis que, pour la même période, ce nombre est passé de 49 à 73 pour les communautés juives.

Les crimes et incidents haineux ont considérablement augmenté sur l’île de Montréal depuis le début de la guerre entre le Hamas et Israël, le 7 octobre.

Photo : Radio-Canada

LE SPVM développé un plan de visibilité afin de contenir les tensions qui pourraient ressurgir dans les prochains jours, a déclaré M. Richer au micro de Patrick Masbourian. Des endroits plus sensibles, comme écoles Et lieux de culteont été identifié et bénéficiera d’une surveillance accrue.

Bochra Manaï appelle au calme

La commissaire à la lutte contre le racisme à Montréal, Bochra Manaï, a également affirmé vendredi que les actes et comportements islamophobes et antisémites qui ont été commis ces dernières semaines à Montréal (étaient) tous inacceptables et qu’il devrait condamner fermement la violence.

Il faut ne pas céder à la division, privilégier le respect et garder le cap (sic) sur nos priorités collectives, sur ce qui nous unit et nous définit comme Montréalais.a-t-elle soutenu dans une déclaration écrite transmise à Radio-Canada.

Mme Manaï, dont le silence a été souligné cette semaine sur les réseaux sociaux, a également rappelé dans son message que (son) rôle à la Ville de Montréal (visait) le changement interne et qu'(elle n’avait) pas de rôle de représentation publique.

[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button