Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Des psychologues portent plainte contre leur syndicat

[ad_1]

Une dizaine de psychologues du réseau public, qui s’estiment mal représentés par l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) et la CSN, portent plainte contre leurs syndicats respectifs auprès du Tribunal administratif du travail.

Une audience était prévue lundi à Montréal, mais le juge administratif du travail a reporté le processus pour permettre aux plaignants de consulter un avocat. Les premières plaintes ont été déposées au printemps, individuellement, par des psychologues œuvrant au CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, au CISSS de l’Outaouais et au CIUSSS du Nord-de-l’Island. . Île-de-Montréal et le CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Alexandre Hamel est l’un des plaignants. Le psychologue allègue que le Syndicat des professionnels et techniciens de la santé et des services sociaux — Capitale-Nationale, affilié à la CSN, a fait preuve d’une « grave négligence de son devoir de représentation » à son égard. En entretien à Devoiril affirme qu’aucune revendication spécifique à la rémunération des psychologues ne se retrouve au calendrier de négociation syndicale de la convention collective.

«Ils parlent toujours d’améliorer les conditions de travail de tous les professionnels, mais ne tiennent pas compte de la spécificité des besoins des psychologues», précise Alexandre Hamel. Ils justifient de ne pas mettre des éléments propres aux psychologues dans le cahier de négociation en disant « on va régler ça tout en maintenant l’équité salariale ». » Alexandre Hamel juge cette stratégie inefficace. « Ce processus est long et n’est pas garanti », a-t-il déclaré. Je ne me sens pas représenté. »

Ils parlent toujours d’améliorer les conditions de travail de tous les professionnels, mais ne prennent pas en compte la spécificité des besoins des psychologues.

Alexandre Hamel souligne qu’il n’est « pas contre le syndicalisme » ni même « contre le principe du front commun ». Mais il croit que les psychologues devraient avoir leur propre unité de négociation syndicale.

Aucune réaction des syndicats

Interrogée sur les plaintes au Tribunal administratif du travail, l’APTS n’a pas souhaité commenter. Elle a fait référence Le devoir à un bulletin destiné à ses membres et faisant le point sur les négociations en date du 25 mai. Il est indiqué que la proposition spécifique de la ministre Sonia LeBel pour les psychologues est « en deçà des revendications syndicales actuelles ». Le syndicat affirme « travailler pour obtenir le meilleur accord possible ».

La CSN n’a pas non plus souhaité réagir. Elle a renvoyé le journal à une lettre ouverte intersyndicale dans laquelle les syndicats demandent à Québec de mettre fin à la « discrimination salariale » des psychologues du réseau public en résolvant les plaintes en matière d’équité salariale de 2015.

La Coalition des psychologues du Réseau public québécois estime que la solution réside dans la création d’un syndicat propre aux psychologues. Selon sa présidente, Karine Gauthier, les plaintes déposées au Tribunal administratif du travail démontrent la nécessité pour le Québec d’agir dans ce dossier. Le gouvernement, explique-t-elle, doit modifier une loi pour permettre aux psychologues de former leur propre unité de négociation.

« Il faut sortir les psychologues de la structure syndicale actuelle », pense-t-elle. Nous n’avons pas de voix à la table des négociations avec l’APTS, qui a déclaré publiquement qu’elle n’accepterait pas d’offres différenciées. »

Karine Gauthier soutient que les psychologues sont tenus d’avoir un doctorat, contrairement aux autres professionnels du domaine de la santé mentale. Comme ils débuteront leur carrière plus tard, ils auront accumulé, à la fin de leur carrière, 300 000 $ de moins que leurs collègues du réseau titulaires d’un baccalauréat en psychologie. « Il y a une fuite énorme vers le secteur privé », rappelle-t-elle.

A voir en vidéo



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button