Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Des orques attaquent un autre bateau et le coulent en moins de 45 minutes

[ad_1]


Les orques ne tirent pas de nulle part leur réputation de grands prédateurs, comme le constate un équipage naviguant dans le détroit de Gibraltar, au large des côtes marocaines, dont le bateau a coulé après 45 minutes d’attaques de ces mammifères marins.

Cette malheureuse rencontre a eu lieu le 31 octobre, a rapporté l’agence de tourisme polonaise Morskie Mile, qui exploitait le bateau pour des excursions, dans une publication sur Facebook.

• Lire aussi : Une mère orque en deuil porte son bébé décédé il y a une semaine

• Lire aussi : Un couple de retraités fait 51 croisières consécutives parce que c’est moins cher qu’une maison de retraite

L’attaque a duré 45 minutes : le groupe d’épaulards a heurté la nageoire du gouvernail, provoquant d’importants dégâts sur le bateau et une fuite.

« Malgré les tentatives du capitaine, de l’équipage et des sauveteurs, des remorqueurs portuaires et de la marine marocaine pour ramener le yacht au port, le navire a coulé à proximité de l’entrée du port de Tanger Med », explique l’agence.

Aucun membre de l’équipage n’a été blessé lors de cet accident. Ils ont tous été rapatriés en Espagne après les événements.

« Le yacht représentait pour nous tout ce qu’il y a de plus merveilleux dans la navigation en mer. Des amitiés à long terme se sont nouées à bord. Nous avons navigué sur ce voilier vers les plus beaux endroits d’Europe et des archipels atlantiques », a déclaré l’équipe.

L’incident ne serait cependant pas le premier du genre dans le détroit de Gibraltar, selon les données du groupe de recherche GTOA qui étudie la présence d’orques dans cette zone, a rapporté CBS News.

• Lire aussi : Un couple abandonné au milieu d’une mer agitée lors d’une balade en catamaran

En fait, les attaques d’orques signalées ont même triplé au cours des deux dernières années, passant de 52 entre juillet et novembre 2020, à 197 en 2021 et 207 en 2022, selon l’organisation. Ces interactions affecteraient principalement les voiliers.

A voir aussi sur le Sachet de chips :



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button