Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

Des milliers de galaxies semblables à la Voie lactée, parmi les plus anciennes de l’univers, remettent en question les théories de l’évolution cosmique

[ad_1]

Les observations effectuées avec le télescope spatial James Webb ont montré que les galaxies à disque vieilles de moins de 6 milliards d’années sont plus courantes que ne le pensaient les chercheurs sur la base des données du télescope Hubble.

Un groupe international d’astronomes a révélé pour la première fois l’existence d’un un grand nombre de galaxies dans l’univers primitif qui sont similaires à la Voie lactée car ils ont la même composante structurelle que notre galaxie, rapporte ce 22/09 l’Université de Manchester (Royaume-Uni).

La Voie Lactée est la galaxie spirale dans laquelle se trouve notre système solaire, et donc notre planète. Nous savons que dans les galaxies spirales, un grand nombre d’étoiles sont regroupées sous la forme d’un disque mince avec un bulbe sphérique central contenant des corps célestes. Le disque galactique possède souvent des bras lumineux où sont concentrées les étoiles les plus jeunes et les plus brillantes.

Les scientifiques ont déjà suggéré que les galaxies spirales sont plus courantes dans l’univers proche (moderne). Cependant, ils considéraient que ces objets astronomiques étaient trop fragiles pour exister dans l’univers lointain (avant le Big Bang), car les collisions entre galaxies étaient plus probables, donnant naissance à des formations galactiques aux structures étranges et irrégulières.

Contredire l’évolution de l’univers

Nouvelle recherche, publiée dans Le Journal d’Astrophysique, rapportent la découverte de galaxies spirales datant d’une époque antérieure à la naissance de l’univers. Ces résultats vont à l’encontre des théories actuelles sur l’évolution des galaxies dans l’univers au cours des 10 derniers milliards d’années.

Les observations réalisées avec le télescope spatial James Webb ont montré que les galaxies à disque vieilles de moins de 6 milliards d’années sont dix fois plus nombreuses que ne le pensaient les chercheurs sur la base des informations obtenues précédemment avec le télescope Hubble.

« Depuis plus de 30 ans, nous avons pensé que ces galaxies de disques étaient rares dans l’univers primitif en raison des rencontres violentes habituelles des galaxies », a déclaré Leonardo Ferreira, astronome à l’Université de Victoria (Canada), notant que les capacités du James Webb permettaient de mieux comprendre les structures de ces galaxies avant la formation de l’univers.

D’un autre côté, les spécialistes ont noté que ces résultats sont le signe que la structure galactique de l’univers se forme beaucoup plus rapidement que prévu, ce qui modifie la compréhension de son origine. Le professeur Christopher Conselice a déclaré que ces observations soulèvent également des questions sur le rôle et les propriétés de « la matière noire au début de l’univers »étant donné qu’il y a très peu d’informations à ce sujet.

Traduit de l’espagnol par Evelyn Tischer

L’article original peut être consulté ici

[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button