Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

Des histoires embarrassantes pour une Couronne en péril

[ad_1]

Ceux qui attendaient depuis un moment la version française du livre choc, Documents du palais, ne sera pas déçu. L’auteure et journaliste Tina Brown a en effet écrit une biographie imposante, très approfondie et regorgeant d’anecdotes passionnées sur la monarchie britannique. Ces révélations ne contribuent en rien à améliorer l’image des Windsor.

La biographe anglo-américaine a interrogé plus de 120 personnes proches de la famille royale pour parfaire son ouvrage. Elle s’est notamment documentée pendant deux ans auprès d’amis, d’amants, de beaux-parents, de premiers ministres, d’employés et de conseillers qui travaillent au palais ou d’anciens employés de la Couronne. Même si ses sources ne sont pas toutes citées, afin de préserver leur anonymat, plusieurs le sont et tout s’emboîte si bien que la crédibilité des propos n’est pas remise en cause.

D’emblée, on comprend que, chez les Windsor, ce sont les femmes qui sont fortes. Bien qu’il y ait plusieurs conseillers masculins au palais de Buckingham, ce sont les femmes qui se tiennent debout. Elizabeth était forte et impeccable avec un sens du devoir à toute épreuve, et aujourd’hui, Kate, Meghan et même Camilla sont en tête du cortège face à Charles, William et Harry qui sont fragiles, hésitants et inconstants.

Photo fournie par les éditions JC Lattès

Kate la toute-puissante

Certains seront surpris d’apprendre qu’au palais, depuis la mort de la reine Elizabeth, la nouvelle princesse de Galles serait désormais considérée par son entourage comme la plus puissante de la monarchie.

En effet, la duchesse de Cambridge, Kate Middleton, que les britanniques surnomment « Perfect Kate », a tendance à tout faire à la perfection. Aucun scandale, une image soignée et des paroles calmes suscitent le respect.

Mais au-delà de l’image, il y a ses ambitions. Apparemment, elle en a beaucoup, d’après ce livre. Plus que Meghan, même, et cela veut dire quelque chose.

« Kate veut devenir reine plus que William ne veut devenir roi », souligne Tina Brown. « Kate est plus intelligente que William, c’est une stratège. Kate est de loin la femme la plus puissante de la famille royale. »

Mais tout cela a un prix. En lisant ce livre, on comprend à quel point Kate a dû faire profil bas pendant près de sept ans pour conquérir son prince. Sa fierté était souvent mise à l’épreuve lorsque William sortait avec d’autres filles de l’université.

Elle a aussi eu la sagesse, une fois au palais, de se fondre dans la masse, contrairement à Meghan qui souhaitait tout changer dès son arrivée.

Mais selon le biographe, une autre femme serait encore plus ambitieuse que Kate et Meghan. Voici Carole Middleton, la mère de Kate. C’est elle qui fait en sorte que Kate change d’université et prenne un an de retard pour avoir une chance de côtoyer William. Et c’est aussi Carole qui consolait Kate à chaque fois qu’elle était blessée par William, lui rappelant la récompense si elle persévérait.

Nouvelles révélations

Le livre contient également de nombreuses affirmations scandaleuses. Evidemment, les accusations d’agressions sexuelles portées contre le prince Andrew et sa chute y sont décortiquées.

Nous analysons également les dépenses excessives de la reine mère qui a dépensé de l’argent, dépassant de huit fois le budget accordé pour ses dépenses personnelles : bijoux, voyages, vêtements et chevaux pur-sang.

On apprend que Camilla Parker Bowles, désormais reine consort, a changé et pas forcément pour le mieux. Celle qui jouait autrefois l’indifférence au mode de vie royal ne rechigne plus aux bijoux ornés de pierres précieuses, et ses exigences envers les domestiques sont proches de celles du roi Charles qui demandait que ses lacets soient repassés.

On parle aussi du prince Philip, duc d’Édimbourg, machiste, parfois raciste, qui a été infidèle à la reine Elizabeth. Il a commis plusieurs faux pas auprès des dignitaires. On raconte également qu’il aurait été responsable d’un grave accident de la route en percutant une voiture avec à son bord deux femmes et un bébé. Il n’a jamais présenté ses excuses aux deux femmes blessées.

Mais c’est sans doute l’attitude de Meghan Markle qui a très vite appris à jouer la princesse aux exigences interminables qui prête à confusion.

Ensuite, il y a la rivalité entre Meghan et Kate qui ne se sont jamais soutenues.

Quant aux disputes entre les princes Harry et William, elles sont tristes, mais malheureusement c’est la réalité. Les deux princes, souvent en colère, se méprisent et ne se parlent plus.



[ad_2]

Gn Ca ent

Back to top button