Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Des citoyens exigent que Cantley soit placé sous tutelle

[ad_1]

Les élus de Cantley se prononceront, mardi soir, sur un avis de motion et un dépôt d’un projet de règlement d’emprunt de 3 259 528 $ afin de consolider le déficit accumulé de la Municipalité au 31 décembre 2022, peut-on lire sur l’ordre du jour de La séance du conseil municipal est prévue le 14 novembre. Le projet de règlement prévoit également l’affectation d’une somme de 701 867 $ provenant des règlements d’emprunt antérieurs pour combler le gouffre financier auquel est confrontée l’administration.

« Inacceptable »

Pour Léo Maisonneuve et Marc Villeneuve, la situation budgétaire actuelle à Cantley est « inacceptable ». « Il y avait une pénurie. Il y a des règles comptables qui n’ont pas été respectées. C’est vraiment aux Affaires municipales de faire leur travail et d’intervenir », affirme Léo Maisonneuve, un résident qui a été conseiller municipal à Cantley de 1992 à 2000 et qui dit parler au nom de plusieurs contribuables « inquiets et frustrés » par la contexte actuel.

M. Maisonneuve dit avoir déposé une plainte à la Commission municipale du Québec pour exiger que sa municipalité soit mise sous surveillance. « C’est du jamais vu. Ils établissent un dangereux précédent au Québec. Nous sommes devant des faits accomplis », dénonce M. Maisonneuve, qui ajoute avoir interrogé le député provincial du comté de Gatineau, Robert Bussière, à ce sujet.

Marc Villeneuve est d’accord. Les deux citoyens ne comprennent pas comment l’administration de Cantley a pu accumuler un déficit aussi important au fil des années. « Les signaux d’alarme n’ont pas été levés. Il y a quelqu’un de responsable quelque part», affirme M. Villeneuve.

Deux réglementations de prêt en une

Selon la fiche de règlement du prêt préparée par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), comprenant La droite En obtenant une copie, Cantley contractera un emprunt divisé en deux parties, un montant de 2 748 415 $ sur une période de six ans et un autre de 511 113 $ sur une période de dix ans, avec un taux d’intérêt de 5,50 %. Le taux d’intérêt pourrait varier, a indiqué lundi le directeur général de la Municipalité, Stéphane Parent, sans vouloir indiquer publiquement quel impact cet emprunt aura sur la facture fiscale des contribuables en vue du budget 2024 qui sera adopté dans les prochaines semaines.

Le règlement d’emprunt sera voté le mois prochain par les membres du conseil sur recommandation de la Direction du soutien et des finances municipales du MAMH. La droite a tenté de contacter le maire de Cantley, David Gomes, lundi, mais il n’avait pas répondu à nos appels à la fin de la journée.

Le maire de Cantley, David Gomes, n'avait pas répondu aux appels de <em>Droit</em> en fin de journée, lundi. » src= »https://lescoopsdelinformation-le-droit-prod.web.arc-cdn.net/resizer/yQQS-QSbg4F0Xslk8y3bY4t0r2U=/1440×0/filters:format(jpg):quality (95)/cloudfront-us-east-1.images.arcpublishing.com/lescoopsdelinformation/OJJKQGFU6FGNZHCADX4SW2OQYA.jpg » width= »1440″ height= »0″ chargement= »lazy »/></picture><figcaption>
<p class=Le maire de Cantley, David Gomes, n’a pas répondu aux appels de Droite en fin de journée, lundi. (Archives Le Droit, Patrick Woodbury /Archives Le Droit, Patrick Woodbury)

Le rapport financier 2022 de la Municipalité de Cantley, publié en octobre, révélait que le déficit de fonctionnement de la Municipalité était passé de 3 431 228 $, au 31 décembre 2021, à 3 961 395 $. Au Québec, une Ville ou une Municipalité ne peut, selon la loi, enregistrer un déficit ou un excédent de fonctionnement.

Suite à la publication du rapport financier, le maire Gomes a expliqué que le gel du taux de taxe en cours depuis 10 ans à Cantley était en grande partie responsable de ce déficit accumulé. M. Gomes a été élu maire en novembre 2021. Avant son arrivée, Madeleine Brunette était mairesse de Cantley.

«Cela crée depuis dix ans un déséquilibre en termes de revenus et de dépenses», a-t-il déclaré à Droite. La Municipalité avait tenté de faire des économies au cours de la dernière année en ne renouvelant pas certains postes et en réduisant les services, mais la signature de la nouvelle convention collective des cols bleus, des cols blancs et des pompiers a eu un impact plus grand que prévu. sur les finances de la municipalité, a ajouté M. Gomes.

[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button