Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Déménagement de la succursale du centre-ville de Victoriaville | La SAQ revient sur sa décision

[ad_1]

La Société des alcools du Québec (SAQ) revient sur sa décision controversée de déplacer sa succursale du centre-ville de Victoriaville, convaincue par de nouvelles données sur la vitalité du secteur récemment présentées par la municipalité.




L’entreprise publique prolongera ainsi de deux ans supplémentaires son bail sur ses locaux de la rue Notre-Dame Est, soit jusqu’en octobre 2027, date à laquelle elle réévaluera à nouveau ses options, a annoncé sa directrice du développement immobilier, Lili Prud. mec, mardi.

À l’origine de ce changement de direction, la SAQ affirme avoir réévalué les indicateurs de performance de la succursale, passés du « rouge » au « jaune », à la lumière de nouvelles données fournies par la Ville l’été dernier. .

Parmi celles-ci, la récente instauration du stationnement gratuit pendant deux heures au centre-ville de Victoriaville. «C’est un irritant auquel ils ont répondu et qui a fait la différence pour nos clients» dont les achats sont lourds, résume Lili Prud’homme.

De plus, la baisse du taux d’inoccupation des locaux (de 16 à 5 %), une densification attendue du secteur en raison des récents changements réglementaires et l’arrivée imminente d’un hôtel et d’une épicerie ont convaincu l’entreprise de l’avenir prometteur qui attend le centre-ville de Victoriaville.

Ni les pressions politiques – plusieurs ministres ayant été interrogés à l’Assemblée nationale à ce sujet – ni le projet de Victoriaville d’interdire l’ouverture de commerces dédiés uniquement à la vente d’alcool à l’extérieur de son centre-ville ne sont entrés en jeu. en compte, affirme Lili Prud’homme.

L’attitude de l’administration municipale, « investie et faisant des efforts » pour redynamiser son centre-ville, a cependant contribué à faire pencher la balance, confirme-t-elle.

Générer du « dynamique »

Mais la société d’État n’entend pas modifier sa grille d’évaluation à l’avenir. Car c’est aux municipalités de générer du « dynamisme » dans leurs centres-villes, et non à la SAQ, explique-t-elle.

« Il y a des centres-villes un peu fantomatiques et où la SAQ est présente. Eh bien, si c’est un fantôme et que nous sommes là, c’est qu’évidemment, nous ne sommes pas capables, seuls, de générer ce dynamisme. »

Fin septembre, le maire de Victoriaville, Antoine Tardif, dénonçait la décision de la société d’État d’opter pour un nouvel emplacement en périphérie pour déplacer sa succursale du centre-ville.

L’élu accuse la société d’État d’agir en complète contradiction avec les nouvelles orientations du gouvernement du Québec en matière d’aménagement du territoire, présentées quelques mois plus tôt, qui stipulent l’importance de revitaliser les centres-villes régionaux.

Contacté mardi, Antoine Tardif a salué la décision de la société d’État tout en saluant « son ouverture » aux discussions. L’étude sur laquelle la SAQ a fondé son choix de déplacer sa succursale en périphérie, présentée à son administration en juin, ne tenait pas compte des nouveaux éléments évoqués, rappelle-t-il.

Toutefois, « toute la stratégie que nous avons annoncée est concrète et nous comptons continuer à la déployer », insiste-t-il, sûr de pouvoir convaincre la SAQ de demeurer au centre-ville au-delà d’octobre 2027.



[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button