Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

De moins en moins de décès liés au cancer du poumon

[ad_1]

Le taux de mortalité chez les patients atteints d’un cancer du poumon au Canada est en baisse depuis 2015, signe que les mesures antitabac mises en place par le gouvernement fédéral ont un impact sur la santé, selon la Société canadienne du cancer (SCC).

Les chiffres montrent que le nombre de décès a diminué annuellement de 3,8% depuis 2015, soit 4,3% par an depuis 2014 pour les hommes et 4,1% par an depuis 2016 pour les femmes.

«Il s’agit de la plus forte baisse annuelle des taux de mortalité pour tout type de cancer signalée, et de la baisse la plus rapide de la mortalité par cancer du poumon enregistrée à ce jour au Canada», a souligné la Société canadienne du cancer (SCC) dans un communiqué.

Moins de tabac, moins de cancer

Selon les données publiées mercredi par le SCC, le taux de mortalité chez les patients atteints d’un cancer du poumon devrait être inférieur par rapport aux points hauts, tant chez les femmes (-24% par rapport à 2006) que chez les hommes (- 56% par rapport à 1988).

« La différence entre les tendances des taux de cancer du poumon chez les hommes et chez les femmes reflète en grande partie les différences dans les taux de tabagisme dans le passé », a déclaré l’organisation, ajoutant qu’un déclin a été observé à partir du milieu des années 1960 chez les hommes, alors qu’il a fallu attendre les années 1980 pour voir une telle tendance chez les femmes.

Même si l’on estime que près de 72 % des personnes atteintes d’un cancer du poumon le doivent à leurs habitudes tabagiques, on estime que réduire le tabagisme permet de limiter le nombre de décès liés à cette maladie.

« La réglementation sur le tabac au Canada est parmi les meilleures au monde, et son efficacité dans la réduction du tabagisme et de ses impacts est bien démontrée. Plus de 50 000 cas de cancer pourraient être évités au Canada d’ici 2042 si la prévalence du tabagisme était réduite à 5 % d’ici 2035 », a déclaré Jennifer Gillis, Ph.D., directrice principale de la surveillance au SCC.

Sachez toutefois que la cigarette n’est pas la seule cause du cancer du poumon. « Les expositions au radon (un gaz), à l’amiante, à la pollution de l’air et à certains produits utilisés en milieu de travail peuvent augmenter la probabilité de développer un cancer du poumon », précise la CSC .



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button