Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Cuidam, la plateforme de soutien psychologique pour les étudiants

[ad_1]

C’est à l’école de communication Sup de Pub de Bordeaux que Marie Sallaberry, Quentin Sébire et Liam Donne se sont rencontrés. Ensemble, ils ont collaboré à un projet d’école qu’ils ont finalement concrétisé une fois diplômés, notamment grâce à l’intégration à l’incubateur French Tech Bordeaux.

Il leur a fallu trois ans pour lancer Cuidam, une plateforme d’accompagnement psychologique à destination des étudiants de l’enseignement supérieur, en juillet 2021. Ils ont alors accès à différents professionnels de la santé mentale comme des psychologues, des cliniciens, des travailleurs sociaux, des addictologues, etc. vidéo et sont gratuits pour les utilisateurs. La charge financière de ce dispositif psychologique incombe aux établissements qui versent 3 000 euros hors taxes pour l’abonnement et un nombre défini de séances pour les étudiants.

Saisir le sujet

Les trois partenaires ont décidé de s’intéresser à la santé mentale car ce sujet était récurrent dans leur entourage. Et ce, encore plus après l’épidémie de Covid-19. Les fondateurs de Cuidam se sont rendu compte qu’il n’existait aucun système en place pour les étudiants.

« Pour nous, il était essentiel d’intégrer l’établissement dans la démarche d’accueil des étudiants. D’autant plus qu’un élève qui ne se sent pas bien est un élève qui aura de mauvais résultats. Et le taux de réussite de cette école va forcément s’en ressentir, donc l’image et, derrière elle, la fidélité », explique Liam Donne. Il rappelle qu’en 2022, une étude de la LMDE (Mutuelle étudiante) et du CSA montrait que 70 % des étudiants étaient en détresse psychologique.

Déploiement national

Par ailleurs, depuis plusieurs mois, Cuidam est déployé ailleurs que dans les établissements bordelais, à Agen, Nantes et Lyon. Aujourd’hui, plus de 2 500 étudiants y ont accès. Durant la première année de sa mise en œuvre, une cinquantaine de consultations ont eu lieu. Résultats : « Nous avons pu constater que la majorité des étudiants venus étaient d’une part pour tout ce qui tourne autour du stress, du manque de confiance en soi, des remises en question. Tous ces thèmes concernent finalement l’orientation. Ensuite, il y a une autre partie qui sera vraiment liée aux relations et notamment aux relations amoureuses », explique Liam.

Pour avoir un effet optimal, les fondateurs conseillent de prendre au moins trois séances chez un spécialiste. Une trentaine sont disponibles, tous exerçant en cabinet privé. « On peut donc commencer par avoir déjà certains outils et ensuite prendre soin de soi derrière eux. Nous proposons une plateforme de soutien psychologique mais pas de thérapie. Nous sommes ici dans un premier temps pour briser la glace, sensibiliser et informer », souligne le co-fondateur de Cuidam. Concernant les bénéfices de l’application, les jeunes entrepreneurs se donnent encore le temps de pouvoir les mesurer.

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button