Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Comprendre la Méditerranée en cartes

[ad_1]

Pourquoi nous l’avons fait

« Si je réussis à Marseille, je ne vais pas en France. » La distinction, martelée par le pape François depuis l’annonce de sa visite dans la cité phénicienne les 22 et 23 septembre, n’est pas une subtilité purement jésuite. Pour lui, c’est fondamental. C’est avant tout sur les bords de la Méditerranée qu’il se rend. « Le problème qui me préoccupe, c’est le problème méditerranéen (…). L’exploitation des migrants est criminelle. La Méditerranée est un cimetière. Mais ce n’est pas le plus grand : le plus grand cimetière se trouve en Afrique du Nord. C’est terrible. C’est pour ça que je vais à Marseille. a expliqué le pape le 7 août, dans l’avion qui le ramenait des Journées mondiales de la jeunesse à Lisbonne.

Dans la deuxième ville de France, au centre de nombreuses problématiques qui lui sont chères, François viendra également clôturer les Rencontres méditerranéennes qui rassembleront, du 17 au 24 septembre, 70 évêques et autant de jeunes des pays méditerranéens. Leurs discussions – après Bari en 2020 et Florence en 2022 – porteront sur les immenses défis auxquels est confrontée cette zone géographique et que nous avons choisi d’évoquer en détail à travers des cartes : migrations, inégalités, crise écologique, dialogue interreligieux et bien sûr, la paix. . Un enjeu majeur qui est aussi (d’abord ?) l’affaire des religions, comme le souligne à juste titre l’archevêque de Rabat. Et justifie la présence du pape à Marseille.

[ad_2]
Fr1

Back to top button