Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Communication en français : une commission scolaire anglophone contestée en justice

[ad_1]

La Commission scolaire English-Montréal (CSEM) juge « révoltant » que l’Office québécois de la langue française (OQLF) oblige les commissions scolaires anglophones à communiquer en français.

La CSEM a annoncé mercredi qu’elle déposerait une contestation judiciaire devant la Cour supérieure du Québec pour faire valoir son droit de communiquer en anglais à l’interne.

Cette décision intervient alors que la Commission affirme avoir eu récemment des communications avec l’OQLF qui exigeraient que certaines communications internes soient faites « uniquement en français ».

Par exemple, lorsque les directeurs généraux des commissions scolaires anglophones communiquent entre eux par écrit sur des questions qui touchent leur commission scolaire, ces courriels doivent être rédigés en français.

  • Écoutez l’éditorial de Yasmine Abdelfadel en direct tous les jours à 13h 30 via Radio QUB :


De même, lorsque les commissaires communiquent entre eux, ou lorsque la direction de l’école et les enseignants communiquent avec les parents, ils doivent le faire en français.

Pour le président de la CSEM, Joe Ortono, il s’agit d’une interprétation « très restrictive » du projet de loi 96 et de la Charte de la langue française. Il estime que « cette vision impose un fardeau inutile à notre personnel et détourne son attention des priorités éducatives ».

« Même si nous offrons une riche programmation en français dans nos écoles et veillons à ce que nos élèves possèdent de solides compétences en français afin qu’ils puissent vivre et travailler dans notre province, il est important de souligner que nous sommes une commission scolaire anglophone et une institution clé dans la région. communauté anglophone », a déclaré M. Ortono dans un communiqué.

[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button