Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Cole Caufield mène la LNH au chapitre des buts en prolongation cette saison

[ad_1]

Je ne sais pas pour vous, mais quand le Canadien a poussé son match en prolongation hier, je me suis dit que Cole Caufield allait marquer ou que le CH allait pousser ce match en fusillade.

Après tout, cette année, c’est comme ça que ça marche. Personne d’autre que Cole Caufield n’a marqué en prolongation cette année lors de matchs impliquant la Flannel.

Le CH a tout de même effectué six prolongations, dont trois fois en tirs de barrage, depuis le début de la saison.

Tout ça pour dire que Caufield a eu ses chances et en plus, il a réussi à donner un avantage numérique à son équipe via une stupide pénalité du gardien James Reimer sur lui.

Jeu de puissance et prolongations ? Le petit attaquant n’en demandait pas tant.

Celui qui n’avait plus marqué depuis le 26 octobre contre les Blue Jackets a prouvé, une fois de plus, qu’avec le temps et l’espace, ses tirs sont tout simplement impossibles à arrêter.

Caufield a donc marqué son troisième but en prolongation cette année (un sommet dans la LNH, évidemment) et son septième en carrière. Il domine à trois contre trois.

Tant mieux pour le CH.

Résultat? Le CH a gagné 3-2 et a mis fin à une séquence de quatre défaites consécutives. Mike Matheson et Nick Suzuki ont pris en charge le Canadien.

Il est intéressant de noter que Suzuki et Caufield ont chacun marqué un but alors que Martin St-Louis a décidé de les jouer sur des trios différents, pour une fois.

Évidemment, vous me direz que les deux gars ont marqué en avantage numérique, où la première vague mettait en vedette les deux attaquants les mieux payés de l’équipe. C’est vrai.

Mais il n’en reste pas moins que Martin St-Louis sait qu’un peu de temps loin peut faire du bien aux gars. Cela leur rappelle le privilège qu’ils ont de jouer ensemble… et peut-être, justement, que le temps passé en avantage numérique devient plus précieux. Peut être.

St-Louis a parlé de son expérience personnelle, alors qu’il était parfois séparé de Vincent Lecavalier lorsque les deux employés du Canadien étaient des vedettes à Tampa Bay.

Et évidemment, ça a marché ce soir pour Flannel. Les deux gars ont marqué… et le jeu de puissance a fonctionné. Après tout, outre les deux stars, Sean Monahan a également marqué en PP… avant de voir le but refusé.

En effet, comme le souligne Guillaume Villemaire, le Canadien a trouvé le chemin des filets pour un dixième match consécutif sur les unités spéciales. Oui, vous avez bien lu.

Le CH a marqué en avantage numérique lors de neuf de ses dix derniers matchs et a marqué en désavantage numérique contre Vegas.

La dernière fois que le club n’a pas marqué sur les unités spéciales, c’était lors du match pathétique contre Minnesota… le 17 octobre dernier. Ça fait un moment, on s’entend.

Avec une efficacité de 21,8 %, le Canadien possède le 13e meilleur avantage numérique de la ligue. Et comme les attentes étaient faibles, c’est une chose positive. Non?

Mais d’accord. Ce ne sont pas les deux seuls joueurs à avoir réalisé un bon match pour le Canadien de Montréal, qui a finalement réalisé une bonne performance en novembre.

Que retiens-je de ce match ?

1. Cayden Primeau, qui jouait pour la première fois depuis plus de deux semaines, a semblé très bon dans le match. Il n’est jamais facile de se débarrasser de la rouille, mais Primeau l’a bien fait.

29 arrêts sur 31 tirs, ça se démarque. Les gars devant lui l’ont aidé, mais il a aussi aidé les gars devant lui.

Il a maintenu son équipe dans le match (surtout en prolongation) et cela démontre pourquoi les dérogations ne semblent pas être une option. Outre le fait que le CH a besoin de profondeur devant le filet dans son organisation, le jeune a du talent.

Primeau a donc récolté sa première victoire avec Martin St-Louis comme entraîneur et Kent Hughes comme directeur général, ce qui n’est pas rien. Jeff Gorton était en fonction depuis environ deux semaines le 16 décembre 2021…

2. La défense du Canadien a été plus serrée que d’habitude hier soir. Mention honorable à Justin Barron (plus de 22 minutes de jeu hier), qui devient de plus en plus indispensable à la ligne bleue canadienne.

Est-ce que cela a quelque chose à voir avec le fait que Mike Matheson a joué un gros match pour le Canadien ? Poser la question, c’est y répondre.

Le défenseur a joué plus de 27 minutes. Il a récolté trois points, dont un but sur un joli jeu du club. Il avait un différentiel positif. Il a aidé le jeu de puissance. Il a tiré cinq fois au but. C’était le général dont le club avait besoin.

Cela se voit quand ce type joue à la hauteur de son talent. Il a aidé le CH à donner moins de 30 tirs (29) pour la deuxième fois cette année et pour la première fois depuis l’excellent match de Vegas. D’ailleurs, le CH a joué son meilleur match depuis celui de Vegas, justement.

3. Durant le match, le temps de jeu de Juraj Slafkovsky a été particulier. Il a très peu joué en début et en fin de match (il a passé de longues minutes sur le banc en fin de match)… même s’il n’a pas joué comme un gars qui méritait d’être banc.

Il a fini par jouer environ 13 minutes, soit plus que Michael Pezzetta, Joel Armia et Arber Xhekaj. Cependant, il méritait plus de temps de jeu puisqu’il s’est quand même bien comporté pendant le match.

4. Ben Chiarot et Jeff Petry étaient de l’autre côté. Avec Joel Edmundson blessé et les carrières de Shea Weber et Carey Price terminées, ce sont actuellement les deux seuls joueurs actifs dans le grand « corps défensif » pour les séries éliminatoires 2021.

Mais en 2023, vous en avez marre de regarder ces gars-là ? La question est valable.

Extension

Le Canadien devait initialement s’entraîner aujourd’hui. Mais avec un vol retour vers Montréal et deux matchs (Boston, Vancouver) qui attendent le CH samedi et dimanche, les gars auront enfin du temps libre.

On ne saura donc pas ce matin si Rafaël Harvey-Pinard pourra tenir le coup face à ses coéquipiers à l’entraînement. A suivre donc.



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button