Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Climat tendu à Wôlinak | TVA Nouvelles

[ad_1]

Le climat est tendu à Wôlinak. Près d’une centaine de manifestants réclamaient la démission de l’actuel leader, Michel Bernard.

Ils l’accusent de « penser davantage à ses intérêts personnels qu’à ceux de la communauté ».

La manifestation, qui se voulait pacifique, ne s’est toutefois pas déroulée sans violence, puisque des bousculades ont eu lieu après l’arrivée sur place de certains individus qualifiés de « provocateurs ». La police a rapidement repris le contrôle de la situation, sans qu’il soit nécessaire de procéder à des arrestations. Personne n’a été blessé.

« Il y a beaucoup de tensions. Cela dure depuis des années. Aujourd’hui, il y a eu des excès, mais nous ne cautionnons pas les actes de violence. On veut envoyer un message, on veut avoir des réponses», a rappelé Karine Landry, organisatrice de l’événement.

Parmi les points de discorde, il y a le dossier de l’ouverture du Grand Royal Wôlinak, un casino construit sur le territoire. Les membres de la communauté veulent des réponses. « Nous voulons voir les contrats, nous voulons voir les chiffres. Combien la communauté doit-elle pour ce projet », a demandé Mme Landry.

Pour l’ancien chef Denis Landry, la situation est inacceptable. « Nous sommes des candidats. »

Une pétition circule également pour réclamer le départ de M. Bernard. Ce dernier compte plus de 300 signatures.

Le mandat de l’actuel leader, Michel Bernard, prendra fin en juin. Des élections sont prévues à ce moment-là. Denis Landry a déjà confirmé sa candidature.

Quant à Michel Bernard, il n’a pas commenté la situation.

[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button