Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Chronique de Stéphane Leroux : l’idée folle de Gilles Courteau !

[ad_1]

Demain soir, sur la glace du ScotiaBank Centre à Halifax, les Mooseheads disputeront le 2000e match de l’histoire de la franchise. Cette idée folle d’amener le hockey de la LHJMQ dans les Maritimes de l’ancien commissaire Gilles Courteau n’était finalement pas si folle, car 30 ans plus tard, il est difficile d’imaginer aujourd’hui une LHJMQ sans les équipes. des provinces de l’Atlantique.

Aujourd’hui, le tiers des concessions du circuit junior québécois sont situées dans les provinces du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard. mais c’est avec les Mooseheads que tout démarre à l’automne 1994. C’est devant 5 908 spectateurs que le premier match dans les Maritimes est présenté le 8 septembre. Les Mooseheads s’imposent 4-3 contre les Cataractes de Shawinigan. Rocco Anoia a marqué le premier but de la franchise et Brent Blackned a marqué le but gagnant en fin de troisième pour les Mooseheads menés par Clément Jodoin.

Près de 30 ans plus tard, c’est 991 victoires en 1998 matches (avant les duels de ce soir et de demain) pour les Orignaux, mais c’est surtout une équipe qui attire les foules saison après saison (près de 8 millions de spectateurs lors des 29 premières campagnes en comptant les éliminatoires). ).

Qui aurait cru à cette époque que le hockey junior deviendrait aussi populaire dans les Maritimes, alors que le circuit s’étendait de Verdun à Granby en passant par Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint Hyacinthe et Longueuil ?

Les Mooseheads ont été le fer de lance d’autres franchises des Maritimes (Moncton en 1995, Cap-Breton en 1997, Bathurst en 1998, Charlottetown en 2003 et Saint John en 2005). La franchise Duke Street est un symbole d’excellence avec 58 joueurs réclamés par les équipes de la Ligue nationale, dont 13 au premier tour, soit plus que toute autre équipe dans l’histoire de la LHJMQ, même si on parle d’une équipe qui n’a vu que le jour. du jour au milieu des années 1990.

Faut-il rappeler que les Mooseheads disposaient également de deux premiers choix au total : Nathan Mackinnon en 2013 et le Suisse Nico Hischier en 2017. Tous deux ont connu de brillantes carrières dans la LNH.

Grâce à l’arrivée des Mooseheads, la ville d’Halifax a pu présenter le Tournoi de la Coupe Memorial à deux reprises (2000 et 2019) et le Championnat mondial de hockey junior également à deux reprises (2003 et 2022). Les Mooseheads ont eu des propriétaires importants au fil des ans avec la famille Oland, Mooseheads Brewery, Bobby Smith et maintenant la famille Simon du Michigan.

C’est à Halifax que plusieurs des grands joueurs de la LHJMQ se sont développés. On pense à Jean-Sébastien Giguère, Alex Tanguay, Jonathan Drouin, Jakub Voracek, Nikolaj Ehlers et Timo Meier, sans oublier Mackinnon et Hischier comme mentionné précédemment, pour n’en nommer que quelques-uns. Les Mooseheads ont également remporté la prestigieuse Coupe Memorial en 2013.

Oui, on a demandé à Gilles Courteau s’il devait ajuster sa médication lors des réunions du Conseil des gouverneurs en 1993, lorsqu’il a évoqué pour la première fois la possibilité d’une expansion dans les Maritimes. Le 17 mars 1994, la LHJMQ confirmait l’arrivée d’Halifax dans le circuit, une décision que la ligue n’a jamais regrettée.

Joyeux 2000e Mooseheads!

Depuis 1994

Record des Mooseheads : 991 victoires, 934 défaites et 73 matchs nuls

Choix de 1er tour :

1995 – Jean-Sébastien Giguère
1998 – Alex Tanguay
2001 – Pascal Leclaire
2007 – Jakub Voracek
2007 – Logan MacMillan
2013 – Nathan Mackinnon
2013 – Jonathan Drouin
2014 – Nikolaj Ehlers
2015 – Timo Meier
2017 – Nico Hischier
2018 – Filip Zadina
2020 – Justin Barron
2021 – Zachary L’Heureux

[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button