Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

Cette habitude à éviter quand on part en promenade

[ad_1]

Qui n’a jamais utilisé Google Maps pour se repérer ou simplement tracer son itinéraire ? L’application, lancée en 2006, en a aidé plus d’un. Google Maps s’avère être un outil pratique. Il vous suffit de renseigner votre lieu de départ et votre lieu d’arrivée, avant de voir les différents itinéraires proposés. Il ne nous reste plus qu’à choisir celui qui nous convient le mieux.

Cependant, l’application ne serait pas si fiable. Pire encore, cela conduirait à des routes dites « fantômes ». Les utilisateurs canadiens en ont récemment fait l’amère expérience, comme le rapportent nos confrères de Business Insiders.

Découvrez la randonnée la plus spectaculaire de Belgique en vidéo :

Itinéraires « fantômes »

On apprend dans l’article que des randonneurs ont dû être secourus par des membres de North Shore Rescue (NSR), une équipe de bénévoles canadiens en recherche et sauvetage. Les marcheurs se sont retrouvés bloqués au bord d’une falaise dans une zone escarpée et dangereuse. La raison ? Ils avaient emprunté un chemin proposé par Google Maps… qui n’existait pas.

« Pour être clair, la zone en question n’a pas de sentiers et est très escarpée avec de nombreuses bandes de falaises partout. Au cours des semaines précédentes, NSR a en fait placé des panneaux dans la zone avertissant de cela », a déclaré un NSR dans un message sur Facebook. « La zone est clairement dangereuse car elle a déjà été le théâtre d’un décès. » Google Maps a depuis supprimé l’itinéraire de sa plateforme après contact avec l’équipe NSR. Dans les colonnes de Business Insiders, un porte-parole de Google indique : « Nous utilisons diverses sources pour mettre à jour Google Maps, notamment des informations tierces, des images et des commentaires de notre communauté. » Evidemment, cette information n’a pas été suffisamment vérifiée.

Les membres du NSR ont déjà été confrontés à ce type d’événement. Ils avaient déjà dû secourir un autre randonneur coincé sur le mont Fromme, au nord de Vancouver. Un hélicoptère a dû être mobilisé pour secourir le randonneur. Là aussi, Google Maps avait proposé une piste « fantôme ». Le NSR rappelle que Google Maps est un outil de navigation et de cartographie urbaine qui n’est pas adapté aux randonnées et promenades en milieu montagnard. La structure rappelle qu’il est préférable d’utiliser les éternels compas ou les cartes papier. Mais d’autres applications plus fiables que Google Maps existent également pour randonner en toute sécurité.

Trois applications gratuites à utiliser en randonnée

Tous les sentiers : la plateforme compte plus de 400 000 itinéraires. Une vraie bibliothèque. Elle vous invite à choisir la randonnée de votre choix en fonction de vos préférences, mais aussi de votre condition physique. Un système de guidage GPS est disponible, une option plus que bienvenue pour ne pas se perdre et obtenir sa position en temps réel. Et ainsi, restez sur la bonne voie. Les résultats peuvent être filtrés selon la distance, la difficulté, mais aussi le type de trail.

Visorando : cette application vous propose des randonnées à travers plusieurs activités (à pied, en VTT, à cheval, etc.). Il répertorie plus de 20 000 itinéraires à travers le monde. Vous obtenez de nombreuses informations sur chacune des randonnées : son nombre de kilomètres, son dénivelé, mais aussi sa durée. A noter que chaque itinéraire est vérifié par des spécialistes, des modifications peuvent également être apportées par les utilisateurs. L’application Visorando propose de nombreuses fonctionnalités comme connaître votre localisation, consulter votre position exacte sur le type de carte que vous avez choisi (carte IGN ou OpenStreetMap)…

ExtérieurActive : grâce à cette application, vous pourrez retrouver des circuits du monde entier et planifier vos itinéraires selon vos envies. Les différentes cartes vectorielles fournissent des informations précises sur les sentiers de randonnée, les pistes cyclables, les zones protégées et des détails sur de nombreuses autres activités. Parmi les outils proposés, on citera un calculateur d’itinéraire qui permet de créer facilement l’itinéraire de son choix.

Ne manquez aucune actualité lifestyle sur sosoir.lesoir.be et abonnez-vous dès maintenant à nos newsletters thématiques en cliquant ici.

[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button