Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Ce médicament bien connu pourrait aider à prévenir le cancer du sein chez les femmes à haut risque

[ad_1]

Au Royaume-Uni, des médecins ont administré un médicament utilisé pour traiter le cancer du sein à des patientes à risque, à titre préventif. Des tests très concluants qui pourraient permettre de réduire drastiquement le nombre de cas.

LLe cancer du sein est le plus répandu et le plus meurtrier chez les femmes en France. Chaque année, plus de 60 000 nouveaux cas sont diagnostiqués. Bien qu’il soit aujourd’hui de mieux en mieux soigné – notamment grâce à des dispositifs de détection précoce – de nouvelles études britanniques ont montré qu’un médicament pourrait agir pour prévenir le cancer. Royaume-Uni cosmopolite explique que l’anastrozole, un médicament utilisé pour traiter certains cas de cancer du sein, a été testé sur des femmes à risque. empêcher le développement de tumeur. Et les résultats seraient satisfaisants. Mieux encore, le prendre à titre préventif pendant un certain temps permettrait de prévenir le cancer du sein pendant des années après l’arrêt du traitement. Selon le British Health Services (NHS), si un quart des femmes suivaient ce traitement préventif, près de 2 000 cas de cancer du sein seraient évités chaque année.

Une solution testée sur des femmes ayant des prédispositions génétiques connues

À l’heure actuelle, ce médicament a été testé et est recommandé aux femmes présentant une prédisposition génétique à cette forme de cancer. Celles où plusieurs membres de la famille en ont souffert, notamment. « L’Anastrozole agit comme un inhibiteur enzymatique dans le corps, explique le NHS. Ça permet de réduire les niveaux d’oestrogène produite dans le corps des patients. Mais cela entraîne des effets secondaires notables, semblable aux symptômes de ménopause.

Nouveaux avantages découverts dans des médicaments connus

Ce n’est pas la première fois qu’un médicament voit ses objectifs modifiés suite à des essais cliniques. D’ailleurs, l’anastrozole avait déjà été désigné comme médicament susceptible d’agir à titre préventif en 2017. Mais il a fallu attendre quelques années pour que examens complémentaires sont effectués et la théorie est confirmée. D’autres pathologies bénéficient également modification des objectifs thérapeutiques des médicaments. Pour traiter la migraine par exemple, des chercheurs ont découvert que certaines molécules destinées à traiter l’épilepsie ou encore la tension artérielle étaient très efficaces.

A lire aussi ⋙ Cancer du sein : les résultats d’un nouveau traitement marquent une avancée historique
En Grande-Bretagne, des messages de prévention du cancer sont désormais écrits sur les sous-vêtements
Les cancers du sein sont moins détectés en outre-mer selon un rapport

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button