Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

Carnet de voyage | Le devoir

[ad_1]

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

L’actualité du monde touristique, d’ici et d’ailleurs.

Bientôt cinq Moxy’s au Canada

Moxy, qui fêtera ses 10 anse anniversaire en 2024, se démarque dans le portefeuille de Marriott. Chacun des établissements de l’enseigne, identifiables par leur logo rose rappelant le néon, propose un esprit bon enfant et des codes plus proches du dessin animé que du film de répertoire. « Pour moi, Moxy est le jeu », déclare Brian Jaymont, directeur des marques Moxy et Aloft chez Marriott International. C’est psychographique, pas démographique. Peu importe que vous ayez 74 ou 24 ans. » En reflétant l’atmosphère des quartiers où ils sont implantés – actuellement aux États-Unis, en Europe et en Asie – les hôtels attirent les voyageurs et les locaux dans leurs espaces communs. Pas question de copier-coller : les éléments qui composent les pièces communes sont soigneusement choisis, tout comme les emplacements des hôtels. « Nous n’avons pas de design que nous reproduisons d’un endroit à l’autre, à l’exception des pièces », explique M. Jaymont. Dans les espaces publics, nous voulons que les gens se sentent DANS la destination. » Au cours des prochains mois, trois hôtels seront inaugurés à Halifax, Banff et Montréal. À plus long terme, Ottawa et Vancouver s’ajouteront à la liste. « La possibilité de se déplacer à pied fait aussi partie de nos critères », souligne le directeur. D’ici cinq ans, Moxy se développera dans une vingtaine d’autres pays, dont la Nouvelle-Zélande, la Turquie, la Tanzanie et le Pérou. Déjà inscrite dans l’ADN de la marque, la technologie va continuer à simplifier la vie des voyageurs. En plus de faire appel à des créateurs locaux, Moxy intègre un maximum de fournisseurs des environs. Je ne sais pas pour vous, mais ma curiosité est piquée.

Objectif aventure à Montréal

Après cinq éditions à Paris, le festival Objectif aventure s’installe à Montréal du 1euh jusqu’au 3 décembre. « Ce que nous mettons en valeur, ce ne sont pas seulement des exploits sportifs, mais aussi des rencontres et des découvertes, tant humaines que naturelles », explique Jad Hadad, directeur général de Terres d’aventure Canada. La diversité dans l’aventure sera également à l’honneur avec des réalisatrices qui abordent des thématiques plus engagées. » Tourisme autochtone Québec est l’un des partenaires du festival. Avant chaque projection cinématographique, un court métrage produit par le Wapikoni Mobile, un studio itinérant de création et d’intervention qui sillonne les communautés autochtones depuis 2004, sera diffusé. Présidente du festival et ambassadrice de Terres d’aventure, l’exploratrice Caroline Côté présentera Njordun conte du Svalbard, qu’elle a co-réalisé avec Vincent Colliard et Arnaud Bouquet. Ce sera également l’occasion d’assister à l’avant-première du film Ouapishka de la Québécoise Marie-France L’Écuyer. L’événement aura lieu au cinéma du Musée. Le programme complet est à retrouver sur le site de Terres d’aventure. Prix ​​d’une séance : 10 $. La bande-annonce est vraiment alléchante !

Nouveau vol direct vers Stockholm

Air Canada vient d’annoncer l’ajout d’une liaison vers Stockholm l’été prochain. À compter du 12 juin 2024, trois vols hebdomadaires seront opérés à partir de Montréal et deux à partir de Toronto à bord du Boeing 787 Dreamliner. Le printemps verra également le retour des vols Montréal-Copenhague. À partir du 2 mai, cinq vols seront proposés chaque semaine. La même destination est accessible toute l’année sans escale depuis Toronto. Air Canada ajoutera également quatre vols hebdomadaires entre Vancouver et Singapour à partir du 3 avril 2024.

Ce contenu a été produit par l’équipe des publications spéciales de Devoir, relatif au marketing. L’écriture du Devoir n’y a pas participé.

A voir en vidéo



[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button