Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Brésil : des incendies « hors de contrôle » mettent en danger la plus grande zone humide de la planète

[ad_1]

De gigantesques nuages ​​de fumée surplombent une végétation carbonisée, où la faune est en détresse totale : des incendies « incontrôlables » font rage dans le Pantanal brésilien, la plus grande zone humide de la planète et sanctuaire de biodiversité.

• Lire aussi : Brésil : baisse drastique de la déforestation en Amazonie

• Lire aussi : Désertification : un paysage digne de la planète Mars au cœur du Brésil

La région, célèbre pour ses jaguars, est en proie à des incendies depuis plusieurs semaines. Les satellites de l’Institut brésilien de recherche spatiale (Inpe) ont détecté 2 256 incendies dans la région du 1er au 12 novembre, soit 11 fois plus que sur tout le mois de novembre 2022.

AFP

Le long de la Transpantaneira, un chemin de terre qui traverse le Pantanal, une zone censée être complètement inondée est réduite à un petit étang. Quelques caïmans y nagent tant bien que mal. Hors de l’eau, la carcasse en décomposition d’un autre est entourée de dizaines de mouches.


Brésil : des incendies « hors de contrôle » mettent en danger la plus grande zone humide de la planète

AFP

Un porc-épic mort gît sur un tapis de cendres dans une zone boisée complètement carbonisée. « Il est probablement mort par inhalation de fumée », a déclaré à l’AFP Aracelli Hammann, vétérinaire d’une équipe de bénévoles de l’Animal Disaster Rescue Group (Grad).


Brésil : des incendies « hors de contrôle » mettent en danger la plus grande zone humide de la planète

AFP

L’équipe a fait cette découverte dans le Parc de la Rencontre des Eaux, l’une des zones les plus touchées. Dans ce parc de l’État du Mato Grosso (centre-ouest) se trouve la plus grande concentration de jaguars au monde.

Selon les données recueillies par l’ONG Institut Centre de Vie (ICV), 32 % de la surface du parc est touchée par les flammes depuis plus d’un mois.


Brésil : des incendies « hors de contrôle » mettent en danger la plus grande zone humide de la planète

AFP

L’autre front des incendies se situe dans le parc national du Pantanal, dans l’État du Mato Grosso, où 24 % de la superficie a brûlé.

« La situation est complètement hors de contrôle et ces deux fronts devraient bientôt se rencontrer. Avec la canicule et les vents violents, la situation va certainement empirer», prévient le biologiste Gustavo Figueiroa, 31 ans, directeur de l’ONG SOS Pantanal.

« L’impact est si fort qu’il est difficile à mesurer. Le Pantanal est une région habituée aux incendies. Normalement, il est capable de se régénérer naturellement, mais ici, on n’avait jamais vu une série d’incendies aussi fréquents », raconte-t-il.


Brésil : des incendies « hors de contrôle » mettent en danger la plus grande zone humide de la planète

AFP

« Effet domino »

Selon les spécialistes, ces incendies sont provoqués avant tout par l’action humaine, notamment le recours à la technique du brûlage pour l’expansion agricole. Mais la situation en fin d’année a été aggravée par une sécheresse exceptionnelle.

« Nous avons vu beaucoup d’animaux morts, d’insectes, d’amphibiens, de petits mammifères, qui ne peuvent pas s’échapper », énumère Gustavo Figueiroa.


Brésil : des incendies « hors de contrôle » mettent en danger la plus grande zone humide de la planète

AFP

« Ils font partie d’une chaîne alimentaire et la mort de tout animal provoque un effet domino, jusqu’à atteindre le jaguar, qui est au sommet de la chaîne », souligne-t-il.

Les défis logistiques sont énormes, la plupart des sites touchés par les flammes n’étant accessibles que par bateau.

Au milieu d’une clairière, des singes se précipitent vers les bananes et les œufs que leur ont laissés les bénévoles.

« Avec les incendies, la réserve naturelle de nourriture n’est plus disponible pour les animaux qui ont réussi à échapper aux flammes », explique Jennifer Larreia, 33 ans, présidente de l’association É o Bicho.

Lors des incendies historiques qui ont ravagé la région en 2020, son ONG a distribué 300 tonnes de fruits en cinq mois.

Le Pantanal s’étend sur une superficie de plus de 170 000 km2, au sud de l’Amazonie, sur les territoires du Brésil, mais aussi de la Bolivie et du Paraguay.

Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF), il abrite 656 espèces d’oiseaux, 159 de mammifères, 325 de poissons, 98 de reptiles, 53 d’amphibiens et plus de 3 500 espèces de plantes.



[ad_2]

Gn Ca world

Back to top button