Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Bons ou pas, tests COVID expirés ?

[ad_1]

Il faut savoir que depuis l’arrivée des tests de dépistage rapide sur le marché, l’estimation de leur date de péremption a été révisée par Santé Canada. Alors qu’au départ c’était 16 mois, il est désormais de 24 mois.

« Santé Canada avait indiqué 16 mois, mais il s’agissait de données très conservatrices. Elle a été prolongée à 24 mois, et elle demeure toujours très sécuritaire à 24 mois», assure le directeur régional de Santé publique, le Dr Donald Aubin.

La véritable date de péremption du test de dépistage peut donc être obtenue en ajoutant 24 mois à la date de fabrication originale inscrite sur la boîte (MFG). Mais l’expiration du test de dépistage ne dépend pas seulement du temps qui passe. Les conditions dans lesquelles ils sont stockés peuvent également affecter leur efficacité.

« Par exemple, si je le stocke dans un endroit où il fait très chaud et très humide, le 24e mois, on peut aussi en douter », précise le Dr Aubin.

Le Dr Donald Aubin précise que l'efficacité d'un test de dépistage rapide ne dépend pas seulement de sa date de péremption, mais aussi de sa conservation et de la manière dont l'échantillon est prélevé.  .

Un test expiré, mal conservé ou un échantillon mal prélevé pourrait entraîner un faux négatif. C’est pourquoi la Santé publique recommande la prudence.

«Ce qu’on dit aux gens, c’est que s’ils sont négatifs et qu’ils ont des symptômes, c’est de faire un autre test quelques jours plus tard, et en attendant, de se protéger», indique Donald Aubin.

« Le COVID actuel peut également prendre plusieurs jours pour être testé positif. Vous faites un test le matin, c’est négatif, et vous faites un autre test le soir, et c’est positif », rappelle-t-il au passage.

[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button