Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Biden discute d’une éventuelle rencontre avec Xi Jinping en novembre

[ad_1]

Le président américain Joe Biden a évoqué vendredi comme « une possibilité » une rencontre avec son homologue chinois Xi Jinping lors du sommet de l’Apec (Coopération économique Asie-Pacifique), prévu mi-novembre à San Francisco.

• Lire aussi : États-Unis : Trump soutient Jim Jordan pour présider la Chambre des représentants

• Lire aussi : Frontière avec le Mexique : Biden reprend la construction du mur de Trump

« Une telle réunion n’a pas été organisée, mais c’est une possibilité », a déclaré Joe Biden lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, après que des médias américains ont rapporté que les deux dirigeants avaient prévu de se rencontrer pour apaiser les tensions entre Pékin et Washington.

Ces derniers mois, Pékin et Washington ont renoué le dialogue avec une succession de visites de hauts responsables américains à Pékin, dont le chef de la diplomatie Antony Blinken.

Mais les relations bilatérales restent tendues, les différends commerciaux, l’expansion chinoise en mer de Chine méridionale et la question de l’île démocratique et autonome de Taiwan restant des pierres d’achoppement.

En août, Joe Biden avait indiqué qu’il prévoyait toujours de rencontrer le président Xi lors du sommet de l’Apec. Pékin n’a pas confirmé la participation de M. Xi à ce sommet.

«J’ai l’intention et j’espère poursuivre notre conversation à Bali cet automne. C’est ce à quoi je m’attends », a déclaré M. Biden, faisant référence à sa rencontre avec Xi Jinping en novembre 2022 à Bali, en Indonésie, lors d’un sommet du G20.

« La Chine est une bombe à retardement à bien des égards », a-t-il déclaré au début du mois, citant son taux de chômage et le vieillissement de sa main-d’œuvre.

Ces difficultés suscitent des inquiétudes car « quand les méchants ont des problèmes, ils font de mauvaises choses », a ajouté le président américain.

Il a également assuré qu’il cherchait à entretenir « une relation rationnelle avec la Chine ». « Je ne souhaite aucun mal à la Chine, mais j’observe », a-t-il déclaré.

En juin, Joe Biden avait offensé Pékin en affirmant que Xi Jinping appartenait à la catégorie des « dictateurs », un propos perçu comme une « provocation » par la diplomatie chinoise.



[ad_2]

Fr- local

Back to top button