Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Bande de Gaza : une succession de guerres avec Israël depuis 15 ans

[ad_1]

Israël d’un côté, et les mouvements palestiniens Hamas et Jihad islamique de l’autre, ont mené une succession de guerres dans la bande de Gaza depuis 2008.

• Lire aussi : EN DIRECT | Affrontements sanglants : Gaza et Israël mènent une guerre sans réserve

• Lire aussi : Guerre Israël – Hamas : « il y a un danger que cette guerre devienne régionale »

• Lire aussi : Attaques du Hamas : un « échec sécuritaire » pour Israël

Ce samedi, Israël est une nouvelle fois « en guerre », a annoncé son Premier ministre Benjamin Netanyahu, alors que des milliers de roquettes ont été tirées depuis Gaza et que les combats faisaient rage autour de l’enclave entre l’armée israélienne et des combattants palestiniens infiltrés.

Le 27 décembre 2008, Israël lance une vaste offensive aérienne contre la bande de Gaza pour mettre fin aux tirs de roquettes depuis ce territoire palestinien que le mouvement islamiste Hamas contrôle depuis 2007 (opération « Plomb durci »).

Le 3 janvier 2009, les troupes israéliennes entrent en territoire palestinien.

Le 18 janvier, un cessez-le-feu met fin à l’opération. Quelque 1 400 Palestiniens et 13 Israéliens ont été tués.

En juillet, Amnesty International a publié un rapport accablant sur l’offensive, accusant Israël et le Hamas de « crimes de guerre ».

Le 14 novembre 2012, l’armée israélienne a lancé l’opération « Pilier de défense » contre les groupes armés à Gaza, qui a débuté par l’assassinat ciblé du chef des opérations militaires du Hamas, Ahmad Jaabari.

En huit jours de frappes aériennes intensives, plus de 170 Palestiniens sont morts, dont une centaine de civils. Six Israéliens, dont quatre civils, sont tués.

L’armée israélienne affirme avoir frappé 1 500 cibles, dont 19 centres de commandement. Plus de 900 roquettes lancées depuis Gaza ont atteint Israël, plus de 400 autres ont été interceptées.

Les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, affirment avoir tiré à elles seules plus de 1 500 roquettes.

Le 8 juillet 2014, Israël a lancé l’opération Bordure protectrice pour arrêter les tirs de roquettes et détruire les tunnels creusés depuis Gaza.

Le 26 août, après 50 jours de guerre, le Hamas et Israël sont parvenus à un accord de cessez-le-feu, négocié via l’Égypte.

La guerre, qui a ravagé l’enclave, a fait au moins 2.251 morts côté palestinien, en majorité des civils, et 74 côté israélien, presque tous des soldats.

Près de 55 000 maisons ont été touchées par les frappes israéliennes, dont au moins 17 200 totalement ou presque entièrement détruites, selon le Bureau de l’ONU pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha).

En 2021, le Hamas avait lancé les hostilités le 10 mai en tirant des salves de roquettes en « solidarité » avec les centaines de Palestiniens blessés lors d’affrontements avec la police israélienne sur l’esplanade des mosquées de Jérusalem, troisième lieu saint de l’Islam.

Dans la foulée, Israël a lancé l’opération « Gardien des murs » visant à « réduire » les capacités militaires du Hamas en multipliant les frappes aériennes.

Après d’intenses négociations diplomatiques, un cessez-le-feu est entré en vigueur le 21 mai.

En 11 jours, le Hamas et le Jihad islamique, mouvements palestiniens qualifiés de « terroristes » par Israël, l’Union européenne et les États-Unis, ont lancé plus de 4 300 roquettes, tirant d’une intensité sans précédent contre Israël. 90% des projectiles ont été interceptés par son bouclier anti-missile.

Les affrontements ont fait au moins 232 morts côté palestinien, dont 65 enfants, et 12 morts en Israël, dont un enfant de six ans et une jeune fille de 16 ans.

Quelques jours après des échanges de tirs avec le Jihad islamique, Israël a lancé le 9 mai 2023 des raids aériens sur la bande de Gaza (opération « Bouclier et Flèche ») qui ont tué 15 Palestiniens, dont trois commandants militaires du mouvement.

Le Jihad islamique a répondu avec plusieurs centaines de roquettes, qui n’ont fait aucun blessé en Israël.

Les 11 et 12 mai, Israël a éliminé coup sur coup deux chefs militaires du mouvement palestinien.

Une trêve négociée par l’Égypte est entrée en vigueur le 13 mai après cinq jours de guerre qui ont fait 35 morts.



[ad_2]

Fr- local

Back to top button