Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

Arielle Dombasle se désolidarise de Netflix et de la production

[ad_1]

Jeanne Le Borgne
Mis à jour

Article réservé aux abonnés

L’actrice Arielle Dombasle affirme avoir « découvert avec stupéfaction la mise en scène de ses propos » lors du documentaire de fiction « L’Affaire Bettencourt : Scandale autour de la femme la plus riche du monde » diffusé sur Netflix.

En seulement huit jours, la série documentaire « L’Affaire Bettencourt : Scandale autour de la femme la plus riche du monde » s’est hissée en tête des audiences sur la plateforme Netflix. Et si les producteurs ont réussi le tour de force de faire venir des personnages phares de ce feuilleton judiciaire qui a défrayé la chronique dans les années 2010, à commencer par le gestionnaire de fortune du milliardaire, Patrice de Maistre, sa mise en scène est prête à la critique.

Le reste après cette annonce

La production alterne entre des scènes dans l’hôtel Bettencourt avec la bande originale d’enregistrements sonores réalisés clandestinement par le majordome de la femme la plus riche du monde et des entretiens face caméra avec Patrice de Maistre, mais aussi avec des journalistes de Médiapart et du Monde, avocat. Georges Kiejman (décédé en mai dernier), ainsi qu’Arielle Dombasle.

« Tout n’est que fiction, raccourcis, préjugés »

L’actrice et chanteuse apparaît dès la 13e minute du premier épisode et est convoquée régulièrement tout au long de la série pour, semble-t-il, commenter les scènes rejouées par les comédiens dans la maison de Neuilly-sur-Seine. L’artiste explique notamment que c’est elle qui a permis la rencontre entre Liliane Bettencourt et le photographe François-Marie Banier à la fin des années 1980, ce qui lui a immédiatement conféré un rôle central dans l’affaire (et dans le documentaire).

Toutefois, Arielle Dombasle assure aujourd’hui dans un communiqué transmis à Paris Match que ses interventions ont été « tronquées » et « l’ont mise au centre d’une affaire dont elle n’était qu’un témoin parmi d’autres ». « Tout est fiction, raccourcis, partis pris et Arielle Dombasle ne peut accepter de se retrouver actrice involontaire dans cette mascarade romancée », insiste le communiqué.

Arielle Dombasle a découvert avec stupéfaction la mise en scène de ses propos lors du documentaire de fiction « L’Affaire Bettencourt » diffusé sur Netflix.

L’actrice, qui apparaît dans une jolie robe japonaise rouge à l’intérieur d’un théâtre vide, accuse également Netflix et la société de production Quad Box d’avoir « violé » ses droits les plus essentiels. A savoir son droit de révision du montage et « l’insertion de ses propos dans le programme ».

[ad_2]

Gn Ca ent

Back to top button