Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Analogues du GLP-1 : quid du risque supposé de cancer de la thyroïde ?

[ad_1]

Les résultats d’une étude française suggèrent que la prise d’analogues du GLP-1 pour traiter le diabète de type 2 pourrait augmenter le risque de cancer de la thyroïde. Aux Etats-Unis, sur la base notamment de données animales dont la pertinence pour l’homme reste incertaine, ces médicaments sont déjà contre-indiqués chez les patients ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancer médullaire de la thyroïde ou chez les patients atteints de néoplasie endocrinienne multiple de type 2 (MEN2).

Évaluation par le PRAC

En réponse à ce signal de sécurité, le comité de pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a examiné les données publiées concernant les analogues du GLP-1, y compris d’autres études observationnelles ainsi que des données cumulatives incluant des données non cliniques, cliniques et post-commercialisation. données.

En France, les produits concernés sont :

Aucun lien établi à ce jour

Le PRAC a rendu ses conclusions fin octobre : il estime que « les données disponibles ne permettent pas actuellement d’établir un lien entre la prise de médicaments de la classe des analogues du GLP-1 et la survenue de cancers de la thyroïde ». Elle ne recommande donc aucune mise à jour du RCP (résumé des caractéristiques du produit) et de la notice. Le risque de cancer de la thyroïde avec les analogues du GLP-1 restera cependant étroitement surveillé dans l’attente de nouvelles données.

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button