Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

AHA 2023 – La double cardioversion est plus efficace que la cardioversion conventionnelle chez les patients obèses (IMC ≥ 35 kg/m2) en FA

[ad_1]

En direct de l’AHA 2023

Extrait de la présentation de Joshua Aymond (Nouvelle-Orléans, États-Unis) : « Efficacité et sécurité de la cardioversion à double courant continu par rapport à la cardioversion à courant continu unique comme stratégie de traitement initial chez les patients obèses atteints de fibrillation auriculaire« 

Messages clé

  • La fibrillation auriculaire (FA) et l’obésité sont 2 pathologies dont l’incidence est croissante
  • Chez les patients obèses (IMC ≥ 35 kg/m2), la double cardioversion est plus efficace que la cardioversion simple classique, sans risque accru de complications ou d’inconfort.

Introduction

L’incidence de la fibrillation auriculaire (FA) et de l’obésité a augmenté au cours des dernières décennies1.2. L’obésité augmente l’incidence de la FA de 50 % ; de plus, on constate un échec de cardioversion chez 25 à 30 % des patients obèses, contre moins de 10 % chez les patients non obèses.3.

La double cardioversion directe consiste à appliquer 4 patchs sur la poitrine du patient et à utiliser 2 défibrillateurs simultanément pour la cardioversion ; il se présente comme une modalité alternative intéressante de cardioversion électrique4.5décrit depuis longtemps ailleurs (Figure 1).

Dans cette étude, les auteurs ont voulu évaluer, chez les patients obèses FA, si la stratégie de traitement initiale par double cardioversion est plus efficace que le traitement par simple cardioversion.

Figure 1. Schéma décrivant le positionnement des électrodes en cardioversion simple (gauche) et double (droite)5.

Méthode

L’étude est multicentrique et randomisée, avec une inclusion entre août 2020 et août 2023.

Le critère d’évaluation principal est la restauration du rythme sinusal, quelle que soit la durée, immédiatement après la cardioversion. Les critères de sécurité sont la présence d’une tachycardie ou d’une bradyarythmie post-cardioversion, la présence d’une gêne thoracique (échelle de 0 à 10), la survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC), d’un infarctus du myocarde (IDM) et du décès.

Les critères d’inclusion étaient la présence d’une FA, avec un indice de masse corporelle ≥ 35 kg/m2âge ≥ 18 ans, nécessité d’une cardioversion non urgente et présence d’un traitement anticoagulant adéquat.

Résultats

200 patients ont été randomisés ; 101 patients dans le groupe cardioversion simple et 99 patients dans le groupe double cardioversion. L’âge moyen était de 65,5 ± 10,7 ans, l’IMC moyen était de 41,2 ± 6,5 ans. Il n’y avait pas de différence significative entre les groupes de cardioversion simple et double cardioversion en termes d’antécédents médicaux.

14 % des patients ont connu un échec lors de la réalisation d’une cardioversion simple et 2 % lors d’une double cardioversion (p = 0,002) (Figure 2).

Figure 2. Analyse du succès et de l'échec de la cardioversion dans le groupe cardioversion simple (à gauche) et le groupe double cardioversion (à droite)

Figure 2. Analyse du succès et de l’échec de la cardioversion dans le groupe cardioversion simple (à gauche) et le groupe double cardioversion (à droite)

En comparaison avec la double cardioversion, la réalisation d’une seule cardioversion était associée à un risque d’échec avec : un OR de 7,8 (IC 95% = 1,7-35,3, P = 0,008) en analyse univariée ; un OR de 8,5 (IC 95 % = 1,8-40,5, P = 0,007) en analyse multivariée ajustée en fonction de l’âge, du sexe et de l’IMC ; et un OR de 12,6 (IC à 95 % = 1,3-118,9, P = 0,03) en analyse multivariée ajustée en fonction de l’âge, du sexe, de l’IMC, de la fraction d’éjection ventriculaire gauche (FEVG), du volume auriculaire gauche, de l’insuffisance cardiaque, du syndrome d’apnée du sommeil et des anti-inflammatoires. -traitements arythmiques.

Il n’y avait pas de différence significative dans les effets secondaires suite à une cardioversion entre les 2 groupes.

Conclusion

Chez les patients obèses (IMC ≥ 35 kg/m2) qui subissent une cardioversion électrique pour FA, la double cardioversion est plus efficace que la cardioversion simple conventionnelle, sans risque accru de complications ou d’inconfort pour le patient.

Discussion (José A. Joglar)

Certaines questions ont été soulevées :

  • L’énergie initiale de 360 ​​J pourrait être proposée d’emblée au lieu de 200 J en cas d’obésité
  • Des énergies plus élevées (360 J) semblent sûres
  • Quel est le vecteur d’électrode optimal ?

Les références

  1. Ward ZJ, Bleich SN, Cradock AL, Barrett JL, Giles CM, Flax C et al. Prévalence projetée de l’obésité chez les adultes et de l’obésité sévère au niveau des États américains. N Engl J Med. 19 décembre 2019;381(25):2440‑50.
  2. Miyasaka Y, Barnes ME, Gersh BJ, Cha SS, Bailey KR, Abhayaratna WP et al. Tendances séculaires de l’incidence de la fibrillation auriculaire dans le comté d’Olmsted, Minnesota, 1980 à 2000, et implications sur les projections de prévalence future. Trafic. 11 juillet 2006;114(2):119‑25.
  3. Lacoste JL, Avalon JC, Ludhwani D, Conte J, Perkowski G, Patel B et al. Efficacité comparative de la cardioversion en courant continu chez les patients atteints de fibrillation auriculaire et d’obésité avec un indice de masse corporelle ≥ 50 kg/m2. Je suis J Cardiol. 15 septembre 2023 ; 203 : 234‑9.
  4. Gardner MW, Yadava M, Raitt MH, Elman MR, Zarraga IG, MacMurdy KS et al. Efficacité de la double cardioversion externe à courant continu pour la cardioversion initiale dans la fibrillation auriculaire. J Électrophysiol Cardiovasc. Septembre 2019;30(9):1636‑43.
  5. Aymond JD, Gullatt T, Bernard ML, Hiltbold AE, Khatib S, Polin GM et al. CE-452778-3 EFFICACITÉ ET SÉCURITÉ DE LA CARDIOVERSION À DOUBLE COURANT CONTINU PAR RAPPORT À LA CARDIOVERSION À COURANT CONTINU UNIQUE COMME STRATÉGIE DE TRAITEMENT INITIALE CHEZ LES PATIENTS OBÈS AVEC FIBRILLATION AURICULAIRE. Rythme cardiaque. 1er mai 2023;20(5):S69‑70.

Toute l’actualité de l’AHA 2023



[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button