Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Adolescent tué après l’école : « Il souffrait, il criait de douleur »

[ad_1]

Un garçon de 16 ans qui a été poignardé à mort après avoir quitté la classe a été plaqué contre un mur avant de subir une volée de coups de couteau, a témoigné un éducateur qui a d’abord cru qu’il s’agissait de coups de poing.

• Lire aussi : Meurtre d’un adolescent de 16 ans : l’accusé l’aurait célébré sur Instagram une heure plus tard

« De l’angle où j’étais, je pensais que c’était des coups de poing, c’était si rapide, c’est arrivé si vite… Jannai est tombé au sol, il souffrait, il criait de douleur », a déclaré avec émotion. a témoigné Andrea Elizabeth Williams ce mardi à la Chambre de la jeunesse de la Cour du Québec.

M.moi Williams témoignait au procès d’un mineur accusé du meurtre au deuxième degré de Jannai Dopwell-Bailey, survenu le 18 octobre 2021. Ce jour-là, la victime de 16 ans venait de sortir de cours chez des amis, dans la Côte quartier -de neige. Cependant, au même moment, l’accusé, qui ne peut être nommé en raison de son âge, flânait dans les environs. Ce dernier avait été renvoyé de l’école quelques semaines plus tôt.

Jannai Dopwell-Bailey a été poignardé à mort le 18 octobre 2021, à Côte-des-Neiges, sur le terrain de son école, à la sortie des cours.

AGENCE Photo QMI, THIERRY LAFORCE

Bloqué

Ayant un mauvais pressentiment, Mme Williams, une éducatrice, se rendait alors chez Jannai Dopwell-Bailey et ses amis pour leur dire de partir. En vain puisque juste après, un individu qui accompagnait l’accusé s’est alors dirigé vers la victime afin de l’asperger de poivre de Cayenne.

« Jannai a essayé de s’enfuir, mais ils ont couru après lui », a déclaré Williams, retenant ses larmes. L’individu a poussé Jannai contre un mur, il l’a retenu là et l’accusé s’est présenté devant lui, il l’a poignardé… puis il s’est enfui. »

Visiblement bouleversée par les événements, la femme a semblé retenir ses larmes lorsqu’elle a raconté comment elle avait tenté de porter secours à la victime sur le terrain.

« Il a réussi à se relever, j’ai marché avec lui vers l’école… il criait de douleur », a déclaré M.moi Williams.

Dans le coeur

La victime a finalement succombé à ses blessures. Et selon la médecin légiste Caroline Tanguay, l’adolescent a été poignardé au moins 6 fois, dont une fois au cœur. C’est cette blessure qui a causé sa mort, a-t-elle déclaré au jury.

L’accusé, quant à lui, avait pris la fuite. Et selon les preuves que compte présenter la Couronne, le jeune aujourd’hui âgé de 18 ans aurait célébré son crime sur une vidéo Instagram, environ une heure plus tard. Il a été menotté trois jours plus tard à Ottawa.

Le procès devant jury, présidé par la juge Annie Émond, se poursuit toute la semaine.

– Avec Erika Aubin

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button