Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Actualités israéliennes : les chefs religieux d’Ottawa publient une déclaration commune condamnant la haine

[ad_1]

Les chefs religieux des communautés juive, musulmane et chrétienne d’Ottawa ont publié une déclaration commune condamnant la haine sous toutes ses formes alors que les tensions liées à la guerre entre Israël et le Hamas se répercutent à travers le monde.

Le maire Mark Sutcliffe a publié le communiqué vendredi après-midi.

« Cette semaine, j’ai rencontré un groupe de chefs religieux de partout à Ottawa pour parler de la nécessité de travailler ensemble pour assurer la sécurité et la paix à Ottawa et pour dénoncer toutes les formes de haine et de discrimination, peu importe ce qui se passe dans d’autres parties du monde. « , a écrit Sutcliffe.

La déclaration a été cosignée par 33 chefs religieux locaux, dont l’archevêque d’Ottawa-Cornwall Marcel Damphousse, le rabbin Idan Scher, de la congrégation Machzikei Hadas et l’imam Sikander Hashmi, de l’association musulmane de Kanata.

« Nous reconnaissons qu’il y a actuellement une douleur et un chagrin immenses dans notre ville », indique le communiqué.

« Même si nous ne sommes peut-être pas d’accord sur tout, et parfois, il peut sembler que nous ne sommes pas d’accord sur très peu de choses, ici à Ottawa, nous avons un engagement que nous partageons avec toutes les bonnes personnes dans le monde. Nous ne tolérerons jamais ce qui se passe autour de nous. le monde pour justifier toute forme de discrimination, de violence ou de haine dans notre ville. »

La déclaration commune appelle tous les résidents d’Ottawa à dénoncer la haine et à ne jamais glorifier ni se réjouir de la violence.

« Nous exhortons chacun à ne jamais permettre que nos idéologies, nos croyances religieuses ou nos positions politiques deviennent une cause de haine envers un autre être humain », indique le communiqué. « Nous sommes tous voisins. Nous sommes solidaires et contre toutes les formes de haine, maintenant et pour toujours. »

Scher a déclaré à CTV News Ottawa que Sutcliffe l’avait contacté pour discuter de ce que la communauté religieuse pourrait faire.

« Nous avons eu cette idée que peut-être si nous avions ce front uni… si nous pouvions simplement dire qu’il y a certaines choses qui ne sont tout simplement pas tolérées dans cette ville », a déclaré Scher. « Nous ne tolérerons jamais, nous ne permettrons jamais, nous ne donnerons jamais aucune sorte d’espace, en ce qui concerne les dirigeants religieux, en ce qui concerne les dirigeants de notre ville, pour qu’une idéologie, une pensée politique se traduise un jour par haine envers qui que ce soit. Ce n’est tout simplement pas quelque chose que nous autoriserons dans notre ville.

Hashmi a déclaré qu’il était important que les dirigeants des congrégations de la capitale montrent qu’ils s’élèvent contre la discrimination et la haine.

« Lorsque des situations difficiles surviennent, elles peuvent susciter des émotions très fortes, surtout si l’on considère la situation déchirante au Moyen-Orient », a déclaré Hashmi. « Je pense qu’il est extrêmement important que les chefs religieux envoient un message d’unité et de solidarité dans un tel moment. »

Hashmi dit qu’au cours des 13 derniers jours, le Conseil national des musulmans canadiens a constaté une augmentation spectaculaire des cas signalés de haine et d’islamophobie au Canada.

« Nous constatons cela dans les écoles, sur les lieux de travail, dans la rue, c’est donc une préoccupation très réelle. »

Scher a déclaré qu’il espérait que le message serait accepté par tous ceux qui ont besoin de l’entendre.

« Parlant au nom de la communauté juive, c’est une période très effrayante. C’est encore plus effrayant pour nos élèves du secondaire, nos élèves du primaire qui fréquentent les écoles publiques », a déclaré Scher. « Depuis tout mon séjour à Ottawa, je n’ai jamais entendu parler d’un antisémitisme aussi extrême de la part de jeunes contre des jeunes. Cela me laisse perplexe. »


Les crimes motivés par la haine à Ottawa ont augmenté de 11 pour cent par rapport à la même période l’an dernier

La police d’Ottawa remarque toujours une tendance croissante aux crimes motivés par la haine dans la ville, mais elle ne peut pas parler des conséquences immédiates de la guerre entre Israël et le Hamas.

Dans un courriel adressé à CTV News Ottawa, un porte-parole du Service de police d’Ottawa a déclaré que la police ne disposait pas de données spécifiques depuis le 7 octobre, mais a noté que le nombre global d’incidents motivés par la haine ou les préjugés, tant criminels que non criminels, avait augmenté de 11,4 pour cent par rapport à à la même époque l’année dernière.

La police a déclaré qu’il y avait eu 351 incidents motivés par la haine ou les préjugés dans la ville jusqu’à présent en 2023, contre 315 à la même période en 2022.

Le chef de la police de Toronto a déclaré cette semaine que les appels à l’aide liés à des incidents motivés par la haine avaient augmenté de 132 pour cent depuis le 7 octobre, lorsque le Hamas a lancé une attaque à grande échelle contre Israël, tuant des centaines de personnes, dont de nombreux civils.

La police d’Ottawa a signalé une augmentation de 23,5 % des incidents motivés par la haine et les préjugés au cours du premier semestre 2023. Les résidents juifs, LGBTQ2S+, noirs, chinois et musulmans étaient les cibles les plus courantes des crimes motivés par la haine et les préjugés.

Dans un communiqué jeudi, le chef de la police d’Ottawa, Eric Stubbs, a déclaré qu’il n’y avait aucun rapport crédible faisant état de menaces spécifiques visant les communautés religieuses à Ottawa dans le contexte du conflit entre Israël et le Hamas, mais la police reste vigilante.

« Alors que l’impact local du conflit en cours en Israël et à Gaza continue de s’intensifier, la police d’Ottawa reste pleinement engagée auprès de nos communautés juives et palestiniennes locales », a déclaré Stubbs dans le communiqué qui a également été traduit en hébreu et en arabe.

« Personne ne devrait vivre dans la peur. L’augmentation du nombre de crimes haineux et d’incidents motivés par la haine est préoccupante. Nous continuons d’encourager toute personne témoin ou victime de tels incidents à les signaler à la police. Nous poursuivrons en justice ceux qui commettent des crimes haineux. toute l’étendue de la loi. »


Déclaration du maire d’Ottawa et des chefs religieux




[ad_2]

En LOcal

Back to top button