Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Achats des Fêtes | Beaucoup de cadeaux, beaucoup de planification !

[ad_1]

Non, l’inflation n’aura pas raison de l’esprit de Noël : les consommateurs prévoient de dépenser beaucoup cette année pour les fêtes, principalement en cadeaux. Et certains n’ont pas attendu les premiers flocons de neige pour jouer au Père Noël.




Achats précipités

Si vous faites partie des grincheux qui pensent qu’il est trop tôt en novembre pour que les détaillants mettent en avant leurs produits de Noël, sachez que plusieurs consommateurs sont plutôt avant-gardistes en matière de magasinage des Fêtes : près de la moitié (47 %) des consommateurs québécois les commencent. en novembre. Certains sont encore plus précoces : 6 % commencent à partir de la Fête du Travail – qui était le 4 septembre de cette année.

C’est ce que révèle le plus récent baromètre du Conseil québécois du commerce de détail, publié lundi, qui porte notamment sur les festivités à venir. On apprend que, globalement, 42 % des consommateurs ont déjà acheté leurs cadeaux, au moins en partie. Les meilleurs planificateurs magasinent toute l’année pour éviter le stress des vacances. Ils représentent 15 % des Québécois.

Vous préférez attendre la toute dernière minute ? Vous êtes un oiseau rare : seulement 2 % de ceux qui font leurs achats pour Noël le font les 23 et 24 décembre.

Plus de 1 000 $

Si l’on calcule tous les achats des Fêtes, le ménage moyen dépensera 1 059 $ en achats – contre 1 090 $ en 2022 et 739 $ il y a cinq ans. Ce calcul a été fait en prenant en compte uniquement les répondants qui vont dépenser pour Noël. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde : 11% des personnes interrogées au baromètre déclarent fêter Noël, mais n’offriront pas de cadeaux, et 10% ne fêtent pas Noël du tout.

Achats des Fêtes | Beaucoup de cadeaux, beaucoup de planification !

PHOTO JOSIE DESMARAIS, ARCHIVES LA PRESSE

Si nous calculons tous les achats des Fêtes, le ménage moyen dépensera 1 059 $ pour ses achats.

La liste du Père Noël

Près d’un répondant sur cinq (18 %) n’achètera que ce qui figure sur sa liste de cadeaux.

Et ces listes sont plus ou moins longues, mais la majorité des gens prévoient acheter des cadeaux pour quatre à neuf personnes (56 %), alors que 14 % des Québécois ont une liste impressionnante de plus de dix personnes.

Les cadeaux représentent plus de la moitié du budget des dépenses des fêtes (52 %, cartes cadeaux comprises), suivis par la nourriture et les boissons à 23 %.

Pour quoi allons-nous dépenser ensuite ? Vêtements et décoration, apprend-on du Conseil québécois du commerce de détail, qui a mené son sondage auprès de la firme de marketing Orama le mois dernier.

Cadeaux pour Noël

Quelle que soit leur situation financière, la majorité des Québécois (61 %) offriront des cadeaux pour les fêtes – la proportion s’élève à 76 % pour les couples avec enfants.

La moitié des consommateurs magasineront pour trouver le meilleur prix pour l’achat souhaité ; 10 % feront l’inverse et achèteront ce qu’ils veulent, quel que soit le prix.

Le prix, le prix, le prix !

Un autre rapport sur les vacances et nos dépenses a été publié lundi et il confirme que le prix est au cœur des décisions de la majorité des consommateurs cette année, partout dans le monde : 84% des personnes placent le prix en tête de leurs préoccupations pour les vacances. faire du shopping, révèle le rapport 2023 d’Accenture, basé sur un sondage en ligne auprès de plus de 5 000 personnes, dont 500 au Canada.

Et la qualité ? Un peu moins important que l’année dernière. Alors que 69 % des personnes ayant répondu à la même enquête en 2022 ont déclaré que la qualité était un facteur important dans leur décision d’achat, cette proportion est tombée à 49 % cette année.

Fait réjouissant, la même étude laisse croire que l’esprit de Noël est toujours présent, puisqu’une majorité des sondés ont hâte de passer du temps avec leurs proches pendant les fêtes.

Vivement le Black Friday !

Achats des Fêtes | Beaucoup de cadeaux, beaucoup de planification !

PHOTO JOSIE DESMARAIS, ARCHIVES LA PRESSE

Les intentions d’achat sont en hausse de 13 % pour le dernier vendredi de novembre, et le Cyber ​​Monday qui le suit, selon le Conseil québécois du commerce de détail, par rapport à l’an dernier.

On l’appelle de différentes manières, mais il est très attendu par les consommateurs désireux de faire une bonne affaire. Les intentions d’achat sont en hausse de 13 % pour ce dernier vendredi de novembre, et le Cyber ​​Monday qui le suit, selon le Conseil québécois du commerce de détail, par rapport à l’an dernier. Ainsi, plus de quatre Québécois sur dix (42 %) prévoient magasiner en ligne ou se rendre en magasin pendant ces journées chargées – pour des cadeaux ou pour des achats du quotidien.

Shopping en ligne

De plus en plus de personnes envisagent également de faire leurs achats dans le confort de leur foyer et d’y effectuer une grande partie de leurs achats. Combien ? Plus de la moitié (53%) des achats effectués lors du Black Friday et du Cyber ​​​​Monday devraient être effectués en ligne, estiment les consommateurs interrogés pour le Conseil, qui notent une plus forte hausse de popularité pour trois types de produits : les chaussures, l’électronique et les articles de sport.

Comment économiser ?

  • Réutiliser les objets de l’année dernière : 77 %
  • Acheter des articles qui seront utilisés après les vacances : 67%
  • Acheter en gros : 51%
  • Acheter d’occasion : 32%
  • Négocier une réduction à l’achat : 26%

Source : Rapport Accenture 2023



[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button