Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Abus sexuels, un rapport inédit pointe du doigt l’Église catholique espagnole

[ad_1]

Abus sexuels, un rapport inédit pointe du doigt l'Église catholique espagnole

Le rapport sur les violences sexuelles au sein de l’Église catholique espagnole, fruit des travaux d’une commission d’enquête indépendante, est très critique à l’égard de l’attitude de l’institution ecclésiale. Il ne fournit pas de chiffre précis, mais contient une enquête réalisée à la demande de cette commission auprès de 8 000 personnes.

Selon cette enquête, 1,13 % de la population adulte actuelle (sur près de 39 millions de personnes) a été victime d’agressions sexuelles commises dans l’église depuis les années 1970, dont 0,6 % affirment avoir été agressées sexuellement par des clercs. Par extrapolation, le nombre de victimes d’agressions sexuelles commises au sein de l’Église catholique en Espagne pourrait donc s’élever à 440 000. Ce chiffre n’apparaît cependant pas tel quel dans le rapport.

Autre enseignement de l’enquête espagnole pour l’ensemble de la société : 11,7% des personnes interrogées déclarent avoir été victimes d’abus sexuels dans l’enfance ou l’adolescence, principalement dans le milieu familial. Les travaux de cette commission, dirigée par Angel Gabilondo, défenseur du peuple (équivalent espagnol du défenseur des droits en France), se sont appuyés sur des experts en droit et en assistance aux victimes, ainsi que sur les témoignages des victimes elles-mêmes. .

Parmi les mesures proposées dans le rapport figure la création par l’État d’un fonds de réparations. D’ailleurs, Angel Gabilondo a également critiqué « le silence de ceux qui auraient pu faire plus pour prévenir » violences sexuelles au sein de l’Église, remettant en cause les réponses insuffisantes de l’institution.

Parce que ce rapport a été décidé en partie à la suite du travail d’enquête du quotidien El País, tandis que la Conférence épiscopale espagnole a refusé de mandater une commission indépendante. Contournant ces réticences, le Parlement espagnol a voté en mars 2022 la création d’une telle commission. L’Église espagnole, qui a lancé en février 2022 un audit externe confié à un cabinet d’avocats, se réunit en assemblée plénière extraordinaire lundi 30 octobre pour étudier les suites à donner à ses révélations.

[ad_2]
Fr1

Back to top button