Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Abandon du tramway par la CAQ : Dominique Brown se sent « profondément humiliée »

[ad_1]

Dans une publication sur sa page Facebook personnelle jeudi matin, l’entrepreneur Dominique Brown a vivement réagi à la décision du gouvernement du Québec de retirer le projet de transport collectif à Québec.

• Lire aussi : Tramway, train léger, métro : Legault promet « un beau projet » pour Québec

• Lire aussi : Transport structurel au Québec: ce ne sera pas des autobus, affirme le maire Bruno Marchand

Figure entrepreneuriale bien connue au Québec, Dominique Brown a fondé le studio de création de jeux vidéo Beenox en 2000 avant d’acquérir Chocolats Favoris il y a une dizaine d’années.

« En tant que citoyen québécois, je me réveille profondément humilié ce matin. Quelle que soit notre appartenance au projet, être ainsi coincé et géré à distance est tout simplement insultant. Offrir de l’aide et de l’expertise sur un projet de cette envergure est vraiment logique, mais (continuer) à ce que nos besoins nous soient dictés en tant que capital et à ce que la gestion de projet nous soit retirée est tout autre chose », a écrit M. Brown.

Le maire écrasé

Mercredi, la CAQ a non seulement refusé le projet de tramway du maire de Québec, Bruno Marchand, mais elle a également confié à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) le soin de trouver un projet de transport collectif pour la capitale.

La CDPQ gère le Réseau de transport métropolitain (REM) de Montréal qui, après des retards dans sa livraison et des dépassements de coûts, connaît des revers depuis sa mise en service en juillet dernier.

La CDPQ estime qu’elle pourrait obtenir un rendement de 8 % en exploitant le REM. En revanche, des observateurs ont dénoncé des clauses de non-concurrence au REM entraînant des réductions de service dans les transports publics.

  • Écoutez la rencontre politique entre Antoine Robitaille et Benoit Dutrizac via Radio QUB :
« Irrespect »

Dans cette discussion sur Facebook, François Blais, chef-propriétaire du Bistro B, était d’accord avec Dominique Brown. Il a ajouté : « Malheureusement, je doute que si ce projet avait été réalisé d’une main de fer, cela se serait produit. C’était un projet mal planifié, trop cher, mal vendu et surtout mal géré. C’était donc la prochaine étape logique.

Ce à quoi M. Brown a répondu : « La ville de Québec aurait très probablement dû se tourner vers l’expertise de la CDPQ depuis longtemps. Ma réaction ce matin ne porte pas sur le projet en tant que tel, mais sur notre capacité à déterminer nous-mêmes notre avenir en tant qu’habitants de la capitale, dans un sens ou dans l’autre. Cela n’a aucun sens que notre maire soit ainsi tabassé. « C’est encore une fois un manque de respect envers les citoyens de la ville, qu’on soit pour ou contre. »

Rejoint par Le journal, M. Brown a décliné notre demande d’entretien.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Voir également:



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button