Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

À l’approche de l’échéance de la grève, les autorités de la Voie maritime du Saint-Laurent affirment que les négociations ont peu progressé – Winnipeg Free Press

[ad_1]

MONTRÉAL – L’organisation qui emploie les travailleurs de la Voie maritime du Saint-Laurent affirme qu’il y a eu peu de progrès dans les négociations collectives avec un syndicat important quelques heures seulement avant que les travailleurs ne soient sur le point de quitter leur travail.

Unifor, qui représente quelque 360 ​​travailleurs de la Société de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent, a émis un préavis de grève de 72 heures à l’employeur plus tôt cette semaine, affirmant que les travailleurs de la voie maritime étaient prêts à faire grève samedi à minuit.

Un arrêt potentiel affecterait probablement les expéditions de marchandises immédiatement le long du corridor du Saint-Laurent, qui relie Montréal au lac Érié et qui a transporté des marchandises d’une valeur de 16,7 milliards de dollars l’année dernière.

Les navires sont amarrés au port de Montréal, le mardi 19 septembre 2023. La Société de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent affirme que peu de progrès ont été réalisés dans ses négociations avec Unifor quelques heures seulement avant l'échéance.  LA PRESSE CANADIENNE/Christinne Muschi

Les navires sont amarrés au port de Montréal, le mardi 19 septembre 2023. La Société de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent affirme que peu de progrès ont été réalisés dans ses négociations avec Unifor quelques heures seulement avant l’échéance. LA PRESSE CANADIENNE/Christinne Muschi

L’autorité de la Voie maritime affirme qu’Unifor continue d’exiger des augmentations de salaire calquées sur les négociations sur le secteur automobile, mais affirme que même si les travailleurs du secteur automobile ont pris du retard sur l’inflation à la suite des concessions, ce n’est pas le cas des travailleurs de la Voie maritime.

Il indique que les travailleurs ont négocié des augmentations de salaire au cours des 20 dernières années et gagnent désormais des salaires supérieurs de 10 pour cent à l’inflation.

Les négociations ont débuté les 19 et 20 juin avec l’aide d’un conciliateur. Les deux parties ont tenu des pourparlers supplémentaires en septembre et ont repris les négociations le 17 octobre.

Terence Bowles, PDG de St. Lawrence Seaway Management Corp., affirme que l’autorité est « très préoccupée » par la fermeture potentielle.

« Alors que le temps presse avant le début potentiel d’une grève, nous travaillons pour garantir que tous les navires soient en mesure de quitter la voie navigable en toute sécurité ou d’atteindre leur destination dans le système, en même temps que nous sommes à la table pour essayer d’arriver à un accord de travail qui soit équitable pour l’entreprise et ses employés », a déclaré Bowles dans un communiqué de presse samedi.