Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

À cinq jours du début de la saison, des questions restent toujours sans réponse pour le Canadien

[ad_1]

MONT-TREMBLANT | Martin St-Louis et ses joueurs quitteront Mont-Tremblant samedi matin après avoir admiré les couleurs des Laurentides pendant près de trois jours. Le groupe se rendra à Ottawa pour disputer sa dernière rencontre préparatoire avec un sentiment d’accomplissement. Plusieurs questions restent cependant en suspens à quelques jours du match d’ouverture de la saison, prévu mercredi à Toronto.

• Lire aussi : Lafrenière « ressemblait à un joueur invité au camp »

• Lire aussi : La LNH discute d’expansion avec le Québec

• Lire aussi : Un système de jeu similaire à celui de Lightning

« Je savais que nous aurions des décisions difficiles à prendre. Mais c’est ce que nous voulons. Quand ce sont des décisions faciles, cela veut dire qu’on manque de profondeur», a indiqué l’entraîneur canadien, à la sortie d’une autre séance d’entraînement au cœur d’une arène pleine à craquer.

Celui en tête de liste concerne l’identité de l’ailier qui évoluera à la droite de Cole Caufield et Nick Suzuki. Sean Monahan semble avoir une longueur d’avance, mais il ne faut pas oublier que Kirby Dach a vécu d’excellents moments avec le duo dynamique la saison dernière. Mais on sait aussi que St-Louis et ses adjoints aimeraient développer les qualités de centre de Dach.

« Nous avons plusieurs options. Plusieurs d’entre eux ont joué avec Cole et Suzie depuis le début du camp. Et ils ont tous bien fait, a souligné le Lavallois. Je dois analyser quel sera l’impact de cette décision sur la suite de la formation. Tout doit être calculé. »

« Nous allons trouver quelque chose pour Toronto. Mais qui sait combien de temps cela va durer ? », a ajouté St-Louis.

Emil Heimeman, Tanner Pearson, Josh Anderson, Alex Newhook, Monahan et Dach se sont relayés sur ce fauteuil ces dernières semaines. Si Suzuki a sa préférence, il s’est bien gardé de la révéler.

« Il y a beaucoup de bons candidats. Nous avons eu beaucoup de plaisir à jouer avec chacun d’eux. Ce sera la décision de Martin, mais que ce soit Mony, Newy ou Andy, ce sont d’excellents joueurs », a déclaré le capitaine canadien.

Invité à clarifier son évaluation de Monahan, Suzuki a loué son intelligence.

« Il est dans cette ligue depuis longtemps. Peu importe où il se trouve sur la glace, il sait ce qu’il doit faire. Il peut aussi bien tirer que passer, a-t-il décrit. De plus, avoir un autre centre sur le même trio est un atout. »

Un partenaire de Guhle


À cinq jours du début de la saison, des questions restent toujours sans réponse pour le Canadien

Photo Martin Chevalier

À la ligne bleue, il semble y avoir des duos coulés dans le béton. Mike Matheson et David Savard, Jordan Harris et Johnathan Kovacevic. Ce qui laisse, pour l’instant, Kaiden Guhle avec un partenaire mystère.

« Quand tu es dans le top 4, tu joues beaucoup. Donc, ça demande de la cohérence, a mentionné St-Louis. D’ailleurs, ce qui m’impressionne chez Guhle, c’est justement sa constance. Nous devons partir de là et voir s’il y a quelqu’un qui sera capable de jouer ce rôle. »

L’an dernier, la recrue était envoyée sur la glace un peu plus de 20 minutes par match. Bien qu’il ait été limité à 44 matchs en raison d’une blessure, Guhle semble avoir acquis de l’expérience. En plus de son tour régulier, il sera sans aucun doute l’un des hommes de confiance de Saint-Louis sur le penalty numérique. Le temps d’utilisation de Sn doit donc être augmenté d’au moins une minute.

Qui aura l’honneur de jouer avec lui ? Arber Xhekaj, Justin Barron, Mattias Norlinder ? A moins que St-Louis ne choisisse de démanteler son dernier duo. Ce qui ne serait pas une mauvaise idée, malgré la complicité qui semble se développer entre les deux arrières.

Allen ou Montembeault?

Enfin, il y a la question déjà récurrente du gardien titulaire. Depuis le début du camp, Jake Allen (90 minutes) et Samuel Montembeault (70 minutes) ont bénéficié à peu près du même temps de jeu pour retrouver leur forme. Tous deux ont livré des performances similaires. Ni l’un ni l’autre n’ont pris la pole. Ce qu’on peut se demander, c’est si St-Louis ne préférerait pas débuter la saison avec un système d’alternance avant de donner le filet à celui qui se révèle le plus solide.

Le match de samedi soir contre les Sénateurs pourrait nous apporter des réponses.

De plus, St-Louis a confirmé qu’à l’exception de Chris Wideman (blessure au dos) et de Christian Dvorak, qui se remet encore d’une opération au genou, tout le monde est en bonne santé pour le Canadien. Le retour au jeu de Dvorak est prévu pour novembre, mais il s’entraîne déjà avec ses coéquipiers et son coup de patin semble être au top.



[ad_2]

Fr- local

Back to top button