Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

8 mois de prison pour conduite en état d’ébriété, à contresens sur autoroute, et avoir provoqué un accident grave

[ad_1]

Un automobiliste qui a causé un grave accident sur l’autoroute 640 en 2020, alors qu’il roulait en sens inverse complètement ivre, a écopé de huit mois de prison.

• Lire aussi : « C’est comme si nous arrêtions tous de vivre avec sa mort » : 5 ans requis pour un automobiliste qui a tué une jeune fille de 15 ans lors d’une course de rue

Le 12 novembre 2020 vers minuit, Karine Barrette a commencé à rouler, sans s’en rendre compte, dans la voie est de la 640 à Boisbriand, sur la Rive-Nord de Montréal. Cependant, elle se dirigeait vers l’ouest, à contre-courant de la circulation.

La femme de 44 ans, qui avait dans le sang deux fois la limite légale, n’a pas pu éviter un véhicule qui roulait normalement et a provoqué une violente collision.

« L’état dans lequel elle se trouve fait (…) qu’elle ne sait pas réagir adéquatement lorsqu’elle se rend compte de sa faute et qu’elle ne dispose pas de tous ses moyens, qui auraient pu éventuellement lui permettre d' »éviter l’impact, » résumait récemment le juge Éric Côté du palais de justice de Saint-Jérôme.

Si le conducteur fautif s’en sort indemne, celui qui se trouvait dans l’autre véhicule n’a pas eu cette chance et a été grièvement blessé. Des pinces de désincarcération ont été nécessaires pour l’extraire du véhicule, avait alors indiqué la Sûreté du Québec.

Archives de l’agence QMI

La victime a ensuite été hospitalisée pendant trois semaines, où elle a été opérée pour de multiples fractures au bassin, aux côtes et au pied. Elle a dû réapprendre à manger et à marcher.

Celle qui ne peut plus exercer son métier de culturiste « n’a plus de mots pour exprimer sa douleur et se dit persuadée d’être en train de perdre la tête », a-t-elle indiqué dans une lettre lue au tribunal.

La conductrice blessée « se sentait comme un fantôme dans son propre corps et avait perdu son humanité. Elle a l’impression qu’une partie d’elle manque », a-t-elle poursuivi.

Erreur de jugement

Karine Barrette a plaidé coupable de conduite avec facultés affaiblies ayant causé des blessures en septembre 2022.


8 mois de prison pour conduite en état d'ébriété, à contresens sur autoroute, et avoir provoqué un accident grave

Photo tirée du compte Facebook de Karine Barrette

Si l’accusée reconnaît sa responsabilité, elle justifie ses actes par « son impulsivité », selon le rapport présentenciel.

Le juge Côté a plutôt qualifié son geste de « grave erreur de jugement ».

« Le besoin de dénonciation ou de dissuasion est si pressant que l’incarcération est alors la seule punition appropriée pour exprimer la désapprobation de la société à l’égard du comportement de l’accusé ou pour décourager un comportement similaire à l’avenir », a-t-il précisé.

À sa sortie de prison, Karine Barrette devra purger une probation d’un an et ne pourra pas conduire pendant deux ans.

En l’espèce, la Couronne, représentée par Me Alexis Faust-Trahan, a requis 18 mois de prison. L’avocat de la défense, M.e Daniela Velandia, de son côté, espérait obtenir une peine de prison intermittente de 90 jours.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button