Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

5 idées de spectacles à voir en famille pour les vacances

[ad_1]

►Dès 3 ans

Guignol, une comédie musicale colorée

C’est une période sérieuse pour la célèbre marionnette. Le théâtre de Monsieur Henry, où il joue tous les jours avec Gnafron et Madelon, est sur le point d’être rayé de la carte de Lyondres, ville imaginaire entre Lyon et Londres. La terrifiante Betty (Margaux Lloret est une « méchante » impeccable) veut transformer l’établissement en supermarché ou en parking bétonné. Afin de contrer ce projet désastreux, Guignol et ses compagnons doivent devenir humains et récupérer un diamant magique qui exauce les vœux.

La quête initiatique est haute en couleur ! Imaginée et mise en musique par l’auteur-compositeur Sorel, la comédie musicale mêle sons pop et projections d’images de décors sur scène. Elle n’abandonne pas non plus complètement les codes du théâtre de marionnettes : les enfants s’amusent à prévenir Guignol de la présence du gendarme (Vincent Gillieron, parfaitement burlesque) sur sa trace. Si l’histoire est cousue de fil blanc, elle promet de belles surprises au fil du parcours, notamment une audacieuse scène de course-poursuite en claquettes.

Au théâtre de la Gaîté-Montparnasse, à Paris, du mardi au dimanche. 1 heure 10, de 25 € à 42 €.

►Dès 5 ans

Le loup en sous-vêtementsune fable sociale et politique pour les enfants

Dans cette forêt apparemment magique, la vie n’est pas aussi paisible qu’elle le paraît : ici, tous les animaux vivent dans la peur d’être dévorés par le loup. Alors, le jour où trois petits cochons disparaîtront, le doute ne pourra plus subsister : qui pourrait être coupable sinon cet animal que tout le monde craint depuis des siècles ? Face à la psychose qui se propage, chaque résident s’implique, quitte à déformer la réalité. Car le loup Gérard, également connu sous le nom de « Gégé », ne ressemble pas tout à fait à la bête féroce qu’on imaginait.

Les trois comédiens qui incarnent ces citoyens à poils et à plumes font rire avec leurs manières et leurs ébats, quelques courses-poursuites et chansons. Fidèlement adapté de la bande dessinée à succès de Wilfrid Lupano, Mayana ltoïz et Paul Cauuet, Le loup en sous-vêtements dépeint un petit monde où règne la dictature de la peur, en distillant des références très claires à notre société, actuelle ou passée. Sans jamais perdre son sens, la pièce ouvre divers tiroirs, de l’acceptation de la différence à la ténacité des préjugés.

Au Patadôme à Irigny (69), les 21, 22, 25 et 26 octobre, tarifs de 9 € à 16 €. Puis du 31 octobre au 4 novembre chez Rikiki, à Lyon, de 10 € à 12 €. 55 minutes.

►Dès 6 ans

Les frères black blues, cirque enflammé sur musique jazz

Lumières tamisées, bar à cocktails rutilant, serveurs en livrée : la scène du Théâtre Libre nous plonge dans l’ambiance d’une discothèque élégante, à l’image du mythique Club de coton de New York inauguré en 1920. La quiétude est vite perturbée par une radio défaillante diffusant une musique jazz entraînante. La bande originale culte du film Frères Blues sonne et les serveurs pensent qu’ils sont les frères Blues.

Mais ils abandonnent vite chapeaux et lunettes de soleil pour enchaîner des numéros acrobatiques spectaculaires : sauts périlleux, danse sous un bar enflammé, en équilibre sur des chaises empilées… Créé en 2014, le spectacle rythmé et potache des cinq artistes kenyans est présenté pour la première fois en France. Un conseil aux spectateurs timides : évitez le premier rang !

Au Théâtre Libre, à Paris du mercredi au samedi et le dimanche jusqu’au 12 novembre. 1 heure 15 minutes, de 27 € à 59 €.

►Dès 9 ans

Courgettes, une pièce pleine d’espoir et d’énergie

Les cœurs brisés peuvent être recousus. Oui oui. A 9 ans, Courgette peut en témoigner. Son père est parti, sa mère est décédée et il a été placé aux Fontaines, un foyer d’accueil pour l’enfance. Fort de son innocence et de son surnom de cucurbitacée, le petit garçon entame un voyage vers l’inconnu, dans lequel chacun fait ce qu’il peut : le policier qui l’emmène au foyer, ses amis battus Camille et Ahmed, Rosy l’éducatrice…

Dans cette pièce très réussie, adaptée du livre de Gilles Paris (Autobiographie d’une courgette, Flammarion, 2016, 288 p.), la réalisatrice Pamela Ravassard fait le choix résolu de l’espoir, sans céder à l’angélisme. Du point de vue de l’enfant, elle raconte la misère humaine, mais surtout la capacité à se reconstruire, dans un spectacle en partie musical, plein d’idées, d’énergie et de talents.

Au théâtre Tristan Bernard à Paris tous les mardis, mercredis, vendredis et samedis. 1h25, tarifs de 11 € à 38 €.

►Dès 10 ans

Loin dans la mer, une histoire scintillante de modernité

Peut-on tout sacrifier par amour ? La jeune Céleste ne se pose pas très longtemps la question, elle qui brûle d’une flamme impossible pour un prince qu’elle a sauvé in extremis de la noyade. Malgré les réticences de sa famille, l’adolescente pacte avec une sorcière (la magnifique Marie-Claire Alpérine, personnage égoïste mais honnête) et troque sa vie aquatique et sa queue de sirène contre des jambes et une mortalité très humaine.

La réalisatrice Lisa Guez réinvente avec poésie La petite Sirène. Une histoire de sacrifice, de manipulation et de désillusion jouée avec sensibilité par la troupe Oiseau-Mouche, composée de personnes handicapées. L’humour est également au rendez-vous, lorsque les acteurs sortent de leur rôle pour battre à tour de rôle le prince, qui se comporte comme un goujat. Si la pièce puise – entre autres – son inspiration chez Disney, elle ne suit pas le chemin traditionnel d’un fin heureusetout en soulignant la force de l’amour inconditionnel.

Au Musée du Louvre à Lens (62) le 25 octobre, à Lille et Marquette (59) en novembre. 1 heure 10, de 6 € à 13 €.

[ad_2]
Fr1

Back to top button